Rougemont: vers l'équilibre budgétaire

Si tout se déroule sans anicroche, Rougemont terminera... (Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Si tout se déroule sans anicroche, Rougemont terminera l'année financière 2015 en équilibre budgétaire, peut-être même avec un surplus, a indiqué le maire Alain Brière, lundi soir à la séance ordinaire du conseil.

Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Rougemont) Si tout se déroule sans anicroche, Rougemont terminera l'année financière 2015 en équilibre budgétaire, peut-être même avec un surplus, a indiqué le maire Alain Brière, lundi soir, à la séance ordinaire du conseil.

«Selon nos vérificateurs financiers, nous sommes en excellente santé financière», a fait savoir le premier magistrat.

En 2014, la municipalité a enregistré un surplus général accumulé de 131 850$. La dette à long terme de la municipalité s'élevait pour sa part, au 31 décembre 2013, à 685 900$, dont il faut retrancher les 105 415$ dus par Québec.

Projets

Plusieurs projets sont prévus à Rougemont l'an prochain. Outre la recherche de nouvelles sources d'eau potable, la municipalité prévoit poursuivre l'entretien et l'amélioration de son réseau routier, entre autres grâce à une subvention provinciale de 1,065 million$ répartis sur cinq ans, dans le cadre du renouvellement de la taxe sur l'essence et la contribution du Québec pour 2014 à 2018. Cette aide financière permettra notamment la réfection des conduites de la 2e avenue.

On travaillera aussi à s'assurer de la concordance des règlements d'urbanisme avec le nouveau schéma d'aménagement et de développement adopté par la MRC de Rouville plus tôt cette année.

En ce qui a trait aux loisirs, Rougemont compte s'en tenir aux réparations des bandes de la patinoire extérieure.

Le maire a également indiqué que le conseil ne s'accordera aucune hausse de salaire l'an prochain, ni la suivante. «Nous compléterons notre terme sans augmenter notre salaire», a-t-il affirmé.

Le conseil s'affaire maintenant à préparer le budget 2016 et le plan triennal d'immobilisations de Rougemont, qui seront présentés et adoptés le 14 décembre prochain. Impossible pour le moment de savoir si le taux de taxation sera maintenu ou majoré. «La volonté du conseil est de limiter les dépenses le plus possible. Toutefois, vous comprendrez que la municipalité est soumise, comme vous tous, à l'augmentation du coût de la vie», a déclaré le maire Brière.

Nouvelle source d'eau potable

Les travaux d'exploration afin de trouver une nouvelle source d'eau potable à Rougemont semblent avoir porté leurs fruits. Lors de la présentation du rapport sur la situation financière de la municipalité, lundi soir, le maire Alain Brière a indiqué que «la première cible creusée s'est avérée positive». Ce faisant, un troisième puits pourrait bientôt être construit dans le secteur des terres McArthur, a ajouté l'élu. Si les estimations de Rougemont se concrétisent, ce puits pourrait combler de 5 à 10 % des besoins en eau potable de la municipalité. Le maire a également annoncé qu'en 2016, «plusieurs études et travaux seront réalisés», entre autres pour se conformer aux nouvelles normes du Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection du ministère de l'Environnement. Ces dépenses seront assumées par les citoyens bénéficiant du service d'aqueduc et à même les surplus accumulés en eau potable, a-t-on fait savoir. L'ajout d'une nouvelle source d'eau potable est essentiel au développement de Rougemont. La part du lion est utilisée par les industries, notamment les vergers et les entreprises de transformation agroalimentaires, qui consomment à elles seules 80 % de la ressource actuelle. La population consomme actuellement les 20 % restants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer