Des citoyens s'engagent pour un nouvel aréna

Selon le comité, rénover l'aréna actuel au coût... (Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Selon le comité, rénover l'aréna actuel au coût de 5,5 millions de dollars n'est pas suffisant. C'est pourquoi le groupe militera pour la construction d'un nouvel aréna et travaillera à trouver des moyens de financer le projet.

Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) Ceux qui souhaitent encore que Saint-Césaire se dote d'un nouvel aréna peuvent garder espoir. Un comité de citoyens a décidé de prendre les choses en main et de se pencher sur de nouvelles avenues qui pourraient permettre de financer la construction d'une nouvelle infrastructure.

Le comité de relance de l'aréna de Saint-Césaire a tenu le 21 octobre une première rencontre publique, à laquelle ont assisté une quarantaine de personnes. Étaient notamment présents les représentants de plusieurs organismes, du secteur des affaires ainsi que plusieurs citoyens de Rougemont, Saint-Paul-d'Abbotsford, Ange-Gardien et Saint-Césaire.

Le noyau du comité est pour l'instant formé du président du Club de patinage artistique de Saint-Césaire, Sylvain Côté, du président du conseil d'établissement de l'école Saint-Vincent, Yan Veroef, du président de l'Association de hockey mineur (AMH) de la Montérégie, Martin Labrosse et de Yannick Deschênes, responsable d'une ligue de hockey adulte, nous a-t-on confirmé. D'autres noms pourraient s'ajouter à cette liste puisque l'on cherche à représenter les citoyens des quatre municipalités ainsi que les usagers de l'aréna.

Partenariat

Selon le comité, rénover l'aréna actuel au coût de 5,5 millions de dollars n'est pas suffisant. «On ne se le cachera pas: l'aréna est en fin de vie, a indiqué Martin Labrosse au cours d'un entretien téléphonique. C'est pour ça que ça nous en prend un nouveau.»

Qui plus est, avec son bassin de population somme toute important, la MRC a besoin de plus d'une glace. C'est pourquoi Saint-Césaire ne peut se permettre de perdre son aréna, allègue-t-on.

C'est sans compter le fait que les autres arénas de la région font déjà face à une pénurie de temps de glace, qui s'amplifiera à mesure que les municipalités du secteur se développeront. «Ça devient un problème autour. À Farnham, à Chambly et à Granby, les arénas sont saturés ou sont en voie de l'être», illustre le président de l'AHM Montérégie.

Même si Rougemont, Saint-Paul et Ange-Gardien ont récemment décliné l'offre de Saint-Césaire de participer financièrement à la construction du futur aréna, le comité compte travailler de concert avec ces municipalités pour trouver une solution. «Un aréna, c'est régional et non local. On n'est plus au temps où chaque ville avait le sien. On compte regarder toutes les possibilités, tout en allant voir jusqu'où les autres municipalités sont prêtes à aller», ajoute M. Labrosse.

Page Facebook

À la suite de la rencontre, une page Facebook intitulée «Comité de relance de l'aréna St-Césaire» a été mise en ligne pour tenir les membres informés. En l'espace de 24 heures, cette page a recueilli pas moins de 130 mentions «J'aime», auxquelles s'est ajoutée une autre centaine au cours de la dernière semaine.

On retrouve également sur la page des plans de l'allure qu'emprunterait un nouvel aréna, selon l'étude commandée cet hiver par les quatre municipalités.

Rencontre avec la Ville

Le comité souhaite rencontrer la municipalité de Saint-Césaire «pour avoir certaines garanties de la part du conseil de ville», indique-t-on dans un communiqué, où on apprend également que Saint-Césaire travaille à garder l'aréna Guy-Nadeau ouvert jusqu'à ce que le dossier «du nouvel aréna soit finalisé».

La Ville est très ouverte à collaborer avec le comité, a confirmé le maire Guy Benjamin. Saint-Césaire aurait d'ailleurs déjà tendu la main en vue d'une rencontre au cours des prochaines semaines. «Ça se fait en toute camaraderie», a indiqué l'élu.

Selon nos informations, le comité aurait aussi l'intention de se faire entendre à la prochaine séance du conseil municipal, prévue le 10 novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer