Faire une scène

S'il y a une chicane qui ne se... (tirée d'internet)

Agrandir

S'il y a une chicane qui ne se règlera jamais, c'est bien la relation amour-haine entre les artistes et les critiques, estime notre chroniqueur, Pascal Faucher.

tirée d'internet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

S'il y a une chicane qui ne se règlera jamais, c'est bien la relation amour-haine entre les artistes et les critiques.

(Il y a aussi le débat entourant l'indemnité versée à Omar Khadr par Ottawa. Vous trouvez que 10,5 M $ pour un gars qui aurait tué un soldat américain d'une grenade puis qui est resté détenu 10 ans dans une base militaire, période durant laquelle il a été torturé pour lui arracher un aveu, c'est cher payé ? C'est une opinion. Mais ce n'est pas mon sujet d'aujourd'hui.)

Les artistes, sauf exception, aimeraient qu'on ne parle d'eux qu'en bien. Si le critique n'aime pas tel disque, tel film ou telle pièce de théâtre, qu'il se taise et laisse le public juger de l'oeuvre par lui-même au lieu d'être influencé par une publication négative. 

(Les organisateurs d'événements estivaux extérieurs tiennent sensiblement le même discours à propos des météorologues, mais passons.)

À leur décharge, il est vrai que les critiques ont beaucoup d'impact sur les productions locales. Un compte-rendu désastreux peut facilement sonner le glas d'une oeuvre québécoise, du fait de notre marché réduit et d'une hésitation naturelle - justifiée ou non - du public envers ce qui se fait ici.

Mais les journalistes peuvent critiquer tant qu'ils veulent le dernier blockbuster américain, ça n'empêchera pas des hordes de fans d'aller le voir !

Du point de vue des critiques... Comme le veut leur titre, leur rôle est d'abord d'être critique. Sinon, ils sont complaisants. Ce qui n'est pas un crime en soi, mais comment se fier à un critique s'il ne dit jamais qu'une oeuvre est mauvaise ? Sa loyauté est avant tout envers le lecteur, auditeur ou téléspectateur, pas envers les artistes.

Quant à l'argument « laissez le public juger par lui-même », il ne tient pas la rampe. Les gens aiment savoir si une production vaut le prix et le temps de loisir qu'elle demande avant de s'investir. Et si aucun média n'en parle, il reste le bouche-à-oreille, qui fait le même travail, mais plus lentement.

Un autre aspect à ne pas négliger : les médias « régionaux » (je mets ce mot entre guillemets parce qu'il ne veut rien dire ; tous les médias sont dans une région donnée. Mais on distingue les grandes villes des plus petites, définies comme des « régions ». On parle donc du Soleil comme d'un « quotidien régional », alors que Québec est une capitale...) exercent naturellement un préjugé positif envers leurs industries locales, qu'elles soient culturelles ou autre, par fierté et par souci de les encourager et de les faire fructifier.

Autrement dit, si une critique de La Voix de l'Est laisse entendre qu'une pièce de théâtre du coin n'est pas très bonne, comme c'est arrivé récemment, avec les mécontentements que cela occasionne, c'est que : 1) elle n'a fait que son travail, avec l'honnêteté et le doigté nécessaire à cet exercice périlleux qu'est la critique ; et 2) l'oeuvre est probablement encore plus mauvaise qu'elle n'ose le dire.

C'est fâchant et décourageant pour toutes les personnes impliquées dans la production en question, mais tant qu'à jouir (encore) d'une presse libre, aussi bien la respecter.

Des-pa-ci-to...

J'ose m'exprimer sur un autre débat brûlant (c'est le cas de le dire) : pour ou contre la chanson Despacito ?

Il y a ceux qui ne sont plus capables de l'entendre. Vrai que ça joue partout, tout le temps : à la radio, dans les boutiques, les centres commerciaux, les salons funéraires...

Et ceux qui, comme moi, trouvent que c'est tout de même une bonne toune d'été et que ceux qui ne sont pas contents, qu'ils se bouchent les oreilles !

Entre vous et moi, ça bat le tube de l'été 1997. C'était MMMBop, du groupe américain Hanson. Ça, c'est gossant !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer