Entre deux torticolis

C'est stressant les échographies. Chaque fois, j'ai l'impression que le coeur... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

C'est stressant les échographies. Chaque fois, j'ai l'impression que le coeur va me sortir de la poitrine. J'ai peur qu'on découvre que notre futur poupon a quelque chose qui cloche, comme trois bras, ou pas de fesses, ou une oreille au milieu du front.

Désirée et moi y sommes retournés cette semaine pour celle de bébé #2, maintenant à 21 semaines de gestation. Si vous n'avez jamais vécu une échographie, c'est une expérience.

Pendant que votre blonde se fait copieusement badigeonner l'abdomen de gel bleu, tu t'installes sur un banc qui semble a priori confortable, mais qui en réalité t'oblige à te casser le cou pour bien apercevoir l'écran situé à deux pouces du plafond et qui diffuse, c'est le cas de le dire, des images diffuses de ta future descendance.

(Tout est conçu en pensant à la femme, bien sûr, qui elle, est confortablement allongée sur un lit avec 20 litres d'eau dans la vessie. Pfff. Toujours les mêmes qui ont tout !)

Puis l'infirmière, au demeurant tout à fait charmante, photographie et identifie chaque membre important. C'est là que mon anxiété atteint son paroxysme exorbitant (les trois « x » dans cette phrase sont voulus).

Si elle nous dit : désolé, mais une rotule est inversée ou le foetus a un coude à la place du nez, me semble que je mourrais drette là. Et bien sûr, elle prend mé-ti-cu-leu-se-ment son temps pour mesurer chaque partie de l'anatomie du ouistiti imberbe qui sommeille dans la matrice de l'être aimé.

Heureusement, tout semble OK. Mais la question du sexe, LA question, demeure en suspens. Un interminable suspense. Qu'ils gardent pour la fin, quand tes battements de coeur ont atteint le rythme d'un solo de death metal.

J'ai bien essayé de percevoir quelque chose sur l'écran, entre deux torticolis, mais les images ressemblent beaucoup à une de ces lentes tornades en noir et blanc qu'on voit au canal météo.

Finalement, le verdict est tombé et tout le monde est très content. Nous accueillerons bientôt une autre fille ! Ce qui signifie qu'immanquablement, il me faudra aménager une troisième salle de bain pour subvenir aux besoins de ce trio de binettes coquettes. Et aussi une autre paire d'oreilles. Ça crie de façon stridente, ces petites bêtes-là.

Et maintenant qu'on sait le sexe, ça restreint le champ des possibilités de noms. Mais une entente entre Désirée et moi semble toujours hors de portée...

Je tripais sur Arthur ; je dois maintenant en faire mon deuil (hé non, on ne prévoit pas avoir plus de deux enfants). Arthur Faucher, je trouvais que ça sonnait bien, d'autant plus que ça ressemble beaucoup au nom du maire de Cowansville, une sommité du monde municipal et plutôt beau garçon.

Je devrai me rabattre sur le yorkshire d'une collègue qui porte aussi ce prénom et n'aime rien de mieux que de japper et de zigner les jarrets des invités. Snif.

Imperturbable

J'ai pris une importante décision cette semaine : je cesse de me préoccuper du fait que tout le monde mélange Montérégie, Estrie et Cantons-de-l'Est. 

Il fut une époque où j'écrivais aux journaux et différentes publications chaque fois que je remarquais une erreur. Non, Granby n'est pas en Estrie, c'est en Montérégie ET dans les Cantons-de-l'Est, qui sont une région touristique plus grande que l'Estrie, qui est une région administrative et gna gna gna...

Ce travail de Sisyphe, bien que partant d'une intention noble et instructive, est voué à l'échec puisque tout le monde s'en fout, surtout les journalistes montréalais, ai-je constaté. Alors je ne dirai plus rien. 

Continuez à dire que l'Estrie et les Cantons-de-l'Est c'est pareil et que la Montérégie s'arrête à Chambly. Désormais, je serai froid, distant et imperturbable, comme Éric Lapointe. Mais en plus mince.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer