Indolence

Je ne sais pas pour vous, mais j'ai... (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

Je ne sais pas pour vous, mais j'ai été surpris solide par la bordée de neige de lundi.

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

Je ne sais pas pour vous, mais j'ai été surpris solide par la bordée de neige de lundi.

Je n'avais pas mes pneus d'hiver, ni mes tapis d'auto d'hiver, ni mes essuie-glaces d'hiver. Rien. Niet. Nada. Nichego (c'est du russe, ça). La dernière fois que j'avais regardé la météo, les 15 degrés annoncés le week-end dernier m'avaient fait croire que je n'avais rien à craindre. Ha !

Le pire, c'est que je n'ai toujours pas pallié la situation (on ne dit pas « pallier à ». On pallie tout court. C'est la vie). Ça me gênait d'appeler tout de suite au garage pour demander un rendez-vous. Quelque chose me disait que tout le monde devait appeler lundi, diantre que les garagistes doivent nous trouver nonos... Alors j'ai attendu à mardi après-midi, par fierté. J'ai eu mon rendez-vous une semaine plus tard.

En attendant, j'ai roulé lentement. Assez pour remarquer que de mon nouveau village jusqu'à Granby, il y a quantité de vieilles maisons tout à fait charmantes que je n'avais jamais remarquées. Et d'autres qui mériteraient sûrement d'être démolies. Un peu trop de concessionnaires, quelques restaurants. Un bar de danseuses nues. 

(Un bar de danseuses nues de jour, c'est, comment dire ? Comme Las Vegas de jour. Des lieux que la nuit embellit.)

Je me demande si c'est correct aujourd'hui de dire « village » pour « petite municipalité », le mot « municipalité » étant par définition laid et long. Y a-t-il encore des gens qui sont insultés qu'on parle de chez eux comme d'un village ? Me semble qu'en bas de 2500 âmes, on peut dire village sans risquer le lynchage, non ? 

Et qu'est-ce que le mot village a de si vilain ? C'est synonyme de calme, de mignon, de sympathique. Montréal n'est ni calme, ni mignonne, et moyennement sympathique. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas intéressante. En tous les cas, je plaide pour la réhabilitation du mot village, qui est beaucoup mieux que municipalité, bled ou patelin.

Revenons à la neige. Je confesse que lundi dernier, je n'avais pas de contrat de déneigement non plus. Mais là, mon indolence n'est pas à blâmer. J'ai commencé mes démarches pour me trouver un déneigeur pas longtemps après avoir déménagé dans mon nouveau patelin, cet ÉTÉ. 

J'en ai appelé trois glanés sur internet. Deux m'ont rappelé une semaine plus tard. En me promettant de me donner un prix dès qu'ils auront reluqué ma cour. Un mois plus tard, un seul me rappelle... Je rappelle l'autre ; il est un peu moins cher. Je dit ok. Il répond qu'il va m'envoyer une facture.

Vous devinez la suite : j'ai attendu, mais la facture n'est jamais venue. Les piquets non plus. C'est pourquoi lundi dernier, j'ai été pris pour pelleter en sacrant.

Puis je me suis souvenu qu'un gars était passé il y a trois semaines pour me donner sa carte de compagnie de déneigement... Enfin un qui a le sens des affaires ! Je l'ai rappelé, il a dit oui. Ouf.

La question que je me pose : certaines compagnies de déneigement sont-elles des organismes à but non lucratif ? Elles n'ont pas l'air pressées de trouver des clients. 

Entendu au palais de justice

Une policière qui se présente comme « enquêteure » ... C'est joli, mais malheureusement ce mot-là n'existe pas. Le féminin d'enquêteur, selon les dictionnaires en vigueur, c'est « enquêteuse » ou « enquêtrice ». 

Je sais, ça sonne bizarre. On dirait le qualificatif d'une personne qui ne se mêle pas de ses affaires. Et pourtant, le français est ainsi fait. 

Le Français aussi est ainsi fait : je pense ici à mon collègue Jérôme Savary, surnommé le Wolverine de la Côte d'Azur pour son regard de fauve, sa chevelure onctueuse et son accent exotique. En plus, il écrit comme un pro.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer