Comme les oiseaux

Quant à l'éternelle question socio-anthropologique «pourquoi les hommes... (123RF)

Agrandir

Quant à l'éternelle question socio-anthropologique «pourquoi les hommes aiment plus laver leur auto que les femmes?», je suis content que vous me la posiez, vraiment. Voici mon explication très peu scientifique: pour comprendre ce phénomène, regardez les oiseaux.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

Quand j'étais au cégep, au milieu des années 1990, je me souviens d'un prof de philosophie qui nous avait raconté - je ne me souviens pas pourquoi - comment il trouvait sa voisine séduisante et ne comprenait pas pourquoi son conjoint frottait et lustrait sa bagnole religieusement chaque samedi matin au lieu de, euh, frotter sa blonde, disons.

Il n'avait pas dit ça exactement comme ça, mais c'est ce que ça voulait dire. Ça fait 20 ans, quand même. Ma mémoire a ses limites.

Depuis ce temps, chaque fois que je lave mon auto, je repense à cette anecdote et me sens vaguement coupable de m'adonner à ce plaisir solitaire. Est-ce vraiment nécessaire? Suis-je trop automobilement coquet? Devrais-je faire quelque chose d'autre à la place? Devrais-je frotter...

Point de vue nécessité, la chose est entendue. On connaît tous quelqu'un qui n'a jamais lavé ou fait laver sa voiture et ça n'en a pas diminué l'efficacité. «C'est la pluie qui lave mon auto!», disent-ils avec fierté et, avouons-le, une bonne dose de paresse.

C'est pas mon cas, même si je ne le fais pas souvent. Tout en sachant que c'est plus ou moins utile et que je pourrais facilement aller au lave-auto*, chaque fois que je m'exécute dans mon entrée - armé d'un boyau, d'un seau et de la mitaine qui ressemble à une barbe de père Noël des deux côtés - je ressens une grande paix intérieure. Comme une méditation par le chiffon, un ressourcement par le lavement, une symbiose par la hose, name it.

C'est bien connu, c'est en activant nos mains (ou nos jambes) que l'esprit se repose. En lavant mon auto, je me permets de réfléchir à mes péchés, à toutes les blagues que je n'ai pas comprises, aux gens à qui j'aimerais dire deux ou trois mots méchants, mais je sais que je ne le ferai pas.

Et quand on a fini, en prime, on a une auto propre. Jusqu'à la prochaine randonnée, après quoi tout est à recommencer.

Quant à l'éternelle question socio-anthropologique «pourquoi les hommes aiment plus laver leur auto que les femmes?», je suis content que vous me la posiez, vraiment. Voici mon explication très peu scientifique: pour comprendre ce phénomène, regardez les oiseaux.

Qui a toujours le plus beau plumage coloré, fait les plus belles parades? Ce sont les mâles. Parce qu'ils veulent impressionner les filles. Les femelles (oiseaux, on s'entend) sont généralement moches. Une auto, c'est le plumage de l'homme moderne. Ça ne veut pas dire qu'il faut en mettre trop (voir: Corvette chromée), mais juste assez.

* J'ai déjà lu qu'aller au car wash était plus écologique que de laver son auto chez soi. La raison étant que les lave-autos sont généralement équipés de systèmes de drainage qui réutilisent leur eau. J'avoue que je n'ai pas eu le temps de vérifier si c'était vrai à Granby.

James Bond noir

Je trouverais tout à fait cool et approprié que le prochain acteur à incarner James Bond soit noir. Ne serait-ce que pour énerver tous les racistes de ce monde. Ça donnerait aussi une aura rafraîchissante à ce personnage presque centenaire et qui, avouons-le, a été copié à l'extrême.

Après avoir élu un premier maire musulman à Londres, la Grande-Bretagne serait à l'avant-garde de la diversité ethnique dans presque toutes ses sphères d'activité.

Une femme James Bond? Pourquoi pas, mais je placerais ce concept-là (pas très nouveau au demeurant) dans une série de films à part, histoire de respecter le personnage inventé par Ian Fleming en 1952.

Finalement, aux audacieux qui proposent un James Bond nain, je réponds: il existe déjà, voyons. Il joue dans Games of Thrones.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer