Mairie de Waterloo: Lucie Fréchette passe son tour

Lucie Fréchette... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Lucie Fréchette

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Waterloo) Après avoir longuement réfléchi à la possibilité de briguer la mairie de Waterloo, Lucie Fréchette a pris sa décision : ce ne sera pas pour cette fois.

« Finalement, je vais regarder les choses aller... de loin. Trois dans une course à la mairie, c'est beaucoup [NDLR : Jean-Marie Lachapelle et Richard Morasse ont déjà annoncé leurs intentions]. Et il y a des gens que je veux voir aller avant », affirme la dame.

Son poste d'enseignante en soins infirmiers au Cégep de Granby a aussi pesé dans la balance. « J'ai un bon travail que j'aime », dit-elle, bien consciente qu'occuper la mairie de Waterloo aurait exigé qu'elle quitte son emploi pour s'y consacrer à temps plein.

Malgré sa décision, Mme Fréchette croit néanmoins qu'après 19 ans au sein du conseil municipal, elle possède les compétences pour diriger la ville. « J'avais le goût de faire autre chose que conseillère. J'avais acquis l'expérience et les connaissances pour occuper la mairie », estime-t-elle.

Parce qu'elle a l'impression d'avoir fait le tour du jardin comme conseillère, elle se résout donc à tirer un trait sur la politique municipale. Du moins pour l'instant. 

« Je vais faire le test de me retirer. Non sans un brin de peine, car j'ai beaucoup aimé mon expérience », confie-t-elle.

Rendez-vous dans quatre ans ? « Peut-être. Je ne fais pas une croix là-dessus. J'ai encore du temps ! »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer