Un Granbyen en finale du FireFit Championship

Le Granbyen Maxime Cusson a représenté son service... (fournie)

Agrandir

Le Granbyen Maxime Cusson a représenté son service incendie en finale nationale du FireFit Championship.

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Les pompiers de la région ont été bien représentés le week-end dernier en finale nationale du FireFit Championship­. Le Granbyen Maxime Cusson s'est qualifié pour la finale de samedi et a même réussi à améliorer son temps lors de cette épreuve où force et rapidité­ sont de mise.

Les pompiers Marc Fortier, de Granby, et Erwan Pellé, de Roxton­ Pond, avaient obtenu leur laissez-passer pour les nationaux, mais ne se sont pas qualifiés dans leur catégorie de 40 à 45 ans.

Pour se rendre à ce point culminant de la saison, ils ont dû participer à des compétitions un peu partout au Canada pour cumuler des points. Maxime Cusson a même eu l'occasion d'améliorer sa performance dans l'une d'elles, alors qu'il avait déjà reçu son billet­ pour les nationaux.

Les qualifications pour la grande finale se sont déroulées de mercredi à vendredi dernier. Samedi, c'était le grand jour pour les compétitions individuelles. Cent soixante-quatre hommes y ont pris part, mais 160 se sont inscrits au pointage. Avec un temps de 1 minute 46 secondes, Maxime Cusson s'est classé en 106e position.

« Ça s'est bien passé, commente M. Cusson, qui courait dans la catégorie Open. J'ai fait mon meilleur temps de la saison en finale. Je suis content de ma course techniquement, je n'ai pas fait de grosse erreur. La première saison finit sur une bonne note. »

Ce dernier s'est entraîné pendant plusieurs mois avec ses confrères Marc Fortier et Erwan Pellé, notamment en suivant à l'occasion des cliniques avec d'autres pompiers de Longueuil­ et l'entraîneur Stéphane Deschênes. 

« Stéphane Deschênes, c'est la personne de qui tu veux apprendre. Côté technique, il est super bon et, en compétition, il nous suit le long des lignes et il nous coache tout le temps. Il n'est pas obligé de faire ça, c'est un gars d'une autre ville. Les pompiers sont orgueilleux. Tu veux être le plus fort, le plus vite, mais tout le monde s'aide, se donne des trucs. C'est spécial. »

Les adeptes de ces compétitions amorceront bientôt un entraînement adapté à l'intérieur en attendant le retour du printemps. Puis, ils participeront aux cliniques à Longueuil. « L'an prochain, je veux m'améliorer, dit Maxime Cusson. L'ambition est là plus que jamais ! »

Une équipe formée de cinq sapeurs de Granby s'était qualifiée pour les nationaux, mais tous les membres n'ont pas pu s'y rendre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer