Début du procès sur la tragédie de Lac-Mégantic

Le Farnhamien Thomas Harding, qui était le conducteur... (archives La Presse)

Agrandir

Le Farnhamien Thomas Harding, qui était le conducteur du train, est accusé de négligence criminelle ayant causé la mort.

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le procès des trois anciens employés de la compagnie ferroviaire Montreal Maine Atlantic (MMA) relativement à la tragédie de Lac-Mégantic survenue en juillet 2013 doit s'amorcer lundi par la sélection des jurés au palais de justice­ de Sherbrooke.

Le Farnhamien Thomas Harding, Jean Demaître et Richard Labrie sont accusés de négligence criminelle ayant causé la mort. Tous trois ont plaidé non coupables. Le jury devra être bilingue.

Le procès doit s'étendre du 11 septembre­ au 21 décembre.

Harding était le conducteur du train ; Demaître était le directeur des activités ferroviaires à la MMA tandis que Labrie était le contrôleur ferroviaire responsable de la circulation des trains entre Farnham et Lac-Mégantic.

La MMA a été mise en accusation et a plaidé non coupable à des chefs similaires. Un procès distinct doit s'amorcer à une date ultérieure.

Dans la nuit du 6 juillet 2013, un convoi de pétrole brut américain stationné à Nantes s'est mis à dévaler une pente et s'est emballé avant de dérailler en plein coeur de Lac-Mégantic. L'explosion et le violent incendie ont fait 47 morts et détruit une partie du centre-ville, peu après minuit par une belle soirée d'été.

La tragédie a entraîné des centaines de millions de dollars en coûts de reconstruction et de nettoyage, de même que la faillite de la Montreal, Maine and Atlantic (MMA), l'entreprise qui détenait et exploitait la voie ferrée.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer