Lien cyclable: les coûts du contrat à la hausse

Le lien sera situé entre les propriétés situées... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le lien sera situé entre les propriétés situées au 251 et 255 rue Denison Ouest, soit près de l'arrêt obligatoire qui permet d'accéder à la rue Léger, où une piste multifonctionnelle a été aménagée l'été dernier.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Comme pour certains autres contrats accordés récemment, la Ville de Granby paiera plus cher que prévu pour aménager le lien cyclable entre l'intersection des rues King et Léger ainsi que la Montérégiade. Un contrat de 243 000 $ a été accordé au Groupe AllaireGince Infrastructures, alors que l'estimé budgétaire prévoyait une facture de 163 300 $.

« C'est une tendance qu'on observe. On n'est pas tout seuls », a affirmé le directeur du service de la planification et de la gestion du territoire à la Ville, Gabriel Bruneau. Il cite en exemple la Ville de Magog qui a décidé de revoir son projet de revitalisation du centre-ville alors que la proposition du plus bas soumissionnaire était de 6 millions $ au-delà des prévisions. 

Jeudi, l'ouverture des soumissions pour les projets de construction du centre aquatique et de réaménagement de l'église Notre-Dame à Granby­ s'est aussi traduite par des coûts supérieurs­ à ce qui avait été envisagé. 

En début de semaine, un autre contrat a été accordé, dans ce même contexte à la hausse, pour l'aménagement de la deuxième phase du sentier piétonnier en bordure de la rivière Yamaska. Des quatre entreprises à avoir répondu à l'appel d'offres, c'est Groupe AllaireGince Infrastructures qui a obtenu le contrat au montant de 657 657 $. L'estimé était de 475 000 $. 

Selon le maire Pascal Bonin, plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation, dont la mise en branle de plusieurs projets, alors que les programmes de subventions se font nombreux. 

Deux soumissionnaires

Gabriel Bruneau affirme que lorsqu'un écart important est observé entre les soumissions et l'estimé budgétaire, une analyse est réalisée. « On se penche sur le dossier de façon minutieuse pour voir si on aurait omis ou mal évalué quelque chose, ou bien si le prix des matériaux aurait augmenté de façon drastique­ », explique-t-il. 

L'octroi des contrats pour le centre aquatique et le réaménagement du centre-ville sera traité lors d'une séance extraordinaire, le 18 septembre prochain. Mais dans le cas du lien cyclable et du sentier piétonnier, il a été recommandé au conseil municipal d'aller de l'avant, car ils s'inscrivent dans une conjoncture de hausse généralisée de l'ensemble des coûts de construction. Ce à quoi les élus ont consenti. 

Pour le lien cyclable, deux entreprises seulement ont répondu à l'appel d'offres de la Ville. Outre Groupe AllaireGince Infrastructures, Bertrand­ Ostiguy de Shefford a déposé une soumission. Présentant des coûts de 285 138 $, son offre a toutefois excédé celle de l'entreprise granbyenne.

Selon le directeur de la planification et de la gestion du territoire à la Ville, les travaux d'aménagement seront réalisés cet automne. Le lien sera situé entre les propriétés situées au 251 et 255, rue Denison Ouest, soit près de l'arrêt obligatoire qui permet d'accéder à la rue Léger, où une piste multifonctionnelle a été aménagée l'été dernier dans la contestation. 

Comme Groupe AllaireGince Infrastructures a aussi obtenu le contrat de l'aménagement du sentier piétonnier, situé non loin du lien cyclable, les calendriers des travaux pourraient être liés, dit Gabriel Bruneau.

Espace restreint 

Le chantier devrait s'étirer sur quelques semaines. « Il y a de l'excavation, un peu de soutènement, de la pose de clôture. Ce sont des travaux qui nécessitent de la machinerie dans un espace restreint. Dans ces dossiers-là, on rencontre souvent des conditions de chantier qui nous obligent à nous ajuster. Ce n'est pas comme pour des travaux de rue où on ouvre la rue, on pose des conduites et on progresse », relève M. Bruneau.

Des entraves à la circulation pourraient être à prévoir rue Denison, confirme-t-il.

Des ententes totalisant 126 300 $ ont par ailleurs été conclues le printemps dernier avec des propriétaires des rues Denison Ouest et Dorchester afin d'acquérir une portion de leurs terrains respectifs pour l'aménagement­ de ce lien cyclable.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer