Cowansville: Sylvie Beauregard veut réduire les taux de taxation

La candidate à la mairie de Cowansville Sylvie... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La candidate à la mairie de Cowansville Sylvie Beauregard veut réduire les taux de taxation.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les citoyens et petits commerçants de Cowansville paieront moins d'impôts fonciers en 2018. La candidate à la mairie Sylvie Beauregard s'y engage.

« Les citoyens ont fait des efforts ces dernières années, l'administration municipale peut en faire aussi. On peut travailler nos dépenses pour voir où on peut les réduire », a-t-elle expliqué vendredi en entrevue alors qu'elle dévoilait son plan d'action sur les finances municipales.

La municipalité aura un nouveau rôle foncier en 2018. L'analyse des données foncières n'est pas encore complétée, a indiqué Mme Beauregard­. Elle ne peut donc dire quelle sera l'ampleur des baisses du taux de taxation qu'elle préconise. Elle devrait être équivalente à la hausse de la valeur des propriétés, a-t-elle précisé lorsqu'interrogée sur cet aspect de la question. « Je ne veux pas mettre ma main au feu, mais on est en mesure de répondre aux attentes de nos citoyens tout en continuant de leur donner de bons services », a-t-elle dit.

Le taux de taxation résidentielle se situe présentement à 96 ¢ par 100 $ d'évaluation. Il doit être réduit pour inciter les gens à venir s'installer à Cowansville, pense Mme Beauregard­. Elle fait remarquer que plusieurs municipalités de la région affichent des taux plus bas. « On voit des différences de 10 ¢ et plus. C'est beaucoup. Des gens m'en parlent. Ils exigent que ça baisse. Il faut être compétitifs pour attirer des gens parce que c'est un frein. »

Sur cet aspect, Mme Beauregard s'inscrit en faux contre la proposition de son adversaire à la mairie Corinne Labbé d'offrir des congés d'impôts fonciers aux acheteurs d'une première propriété. Cette mesure est illégale, affirme-t-elle. Réduire le taux de taxation est une avenue plus prometteuse, croit-elle.

La candidate Beauregard s'engage aussi à revoir le système de taxation des commerces. Elle suggère de réduire la charge fiscale des petits commerçants en adoptant une politique de taxation variable. Un tel système, qui se baserait sur un classement des petits commerces, pourrait être mis en place dès l'année prochaine, croit-elle. « On a beaucoup de choses à mettre en place, mais c'est ce que je vise. »

Les critères pour classer les commerces restent à établir, a-t-elle dit. « Ce qu'on doit faire, c'est atteindre un équilibre entre les commerces, sur les montants qu'ils paient. »

Pas de compensation

La réduction des impôts fonciers des petits commerçants ne sera pas compensée par une hausse de ceux des autres commerces, a indiqué Mme Beauregard. Le taux de taxation commercial est de 2,40 $ par 100 $ d'évaluation.

Le taux de taxation des immeubles industriels sera également revu à la baisse, promet Mme Beauregard. Il est présentement de 2,60 $ par 100 $ d'évaluation.

L'aspirante mairesse fait le pari que la baisse des taux de taxation stimulera les investissements immobiliers, rapportant davantage d'impôts fonciers à la Ville.

Mme Beauregard présentera ses engagements en matière de développement économique dans les prochaines semaines. Vendredi, elle a toutefois cru bon d'affirmer qu'elle continuera de faire confiance au CLD Brome-Missisquoi pour s'occuper­ des projets industriels.

Cet engagement est à l'opposé de celui de Mme Labbé. Celle-ci propose de confier les projets industriels à un coordonnateur au développement économique au service de la Ville.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer