Terrains enclavés près du mont Gale: les propriétaires tournent la page

On voit ici trois des propriétaires des terrains... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

On voit ici trois des propriétaires des terrains vendus à la Ville, soit au centre Pierre Marziali, Pierre-Marc Paquette et Jean-François Rousseau.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Après avoir vu s'évanouir leurs espoirs de pouvoir se construire sur leurs terrains, les propriétaires de lots totalisant près de 3,5 hectares ont décidé de les vendre à la municipalité afin qu'ils s'ajoutent à l'aire protégée du Domaine naturel du lac Gale, située à proximité. Les élus de Bromont ont endossé l'achat de ces sites par la Ville lors de la récente séance du conseil.

« C'est un dossier compliqué depuis plusieurs années. Ça devenait un mur infranchissable. Donc, on a préféré vendre. Si on écarte le fait qu'on perd individuellement dans tout ça, on est d'accord pour dire que la Ville de Bromont fait des efforts importants pour protéger des territoires. [...] D'ailleurs, c'était une condition de vente de nos lots à la municipalité », a indiqué à La Voix de l'Est Jean-François Rousseau, qui a agi en tant que représentant des propriétaires dans le dossier.

Rappelons que les choses ont bougé à vitesse grand V après que l'homme d'affaires Daniel Émond ait présenté à la Ville un projet de prolongement de la rue des Frênes, afin d'y ériger une douzaine de résidences unifamiliales. Or, il n'était pas dans les cartons d'allonger les infrastructures routières jusqu'aux lots des quatre propriétaires, qui sont entourés de toute part par le vaste site appartenant au promoteur.

Le projet en question a par ailleurs eu l'aval des membres du conseil, mardi. Notons que cette entente prévoit que l'homme d'affaires cède plus de 80 hectares d'un vaste site lui appartenant dans la zone du mont Gale.

La Ville s'est engagée par voie de résolution, mardi, à payer 100 000 $ pour acquérir les 10 lots, soit près de la moitié de l'évaluation municipale pour le rôle 2017-2019. Les propriétaires sont Gestion Pierre Marziali, Pépinière Abottsford, Jean-Claude Paquette, Jean-François Rousseau et Carl Chaussé. L'ensemble de ces sites totalise une superficie de 34 539,6 mètres carrés, soit près de 3,5 hectares qui s'ajoutent au don de M. Émond.

« La Ville était prise avec un problème pas évident dans le dossier, a mentionné le directeur général de Bromont, Éric Sévigny. On savait qu'en enclavant les terrains des propriétaires avec la donation de M. Émond, ils devenaient entourés d'une zone écologique. On voulait que toutes les parties soient respectées dans le dossier. Comme on avait le budget nécessaire dans l'enveloppe de conservation, ça permettait de régler la situation. On est donc très contents du dénouement. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer