Fermeture du CHSLD Horace-Boivin: l'opposition prend de l'ampleur

Le maire de Waterloo, Pascal Russell, voit d'un... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de Waterloo, Pascal Russell, voit d'un bon oeil les récents développements dans le dossier. « Je crois que le message commence à passer. »

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Waterloo) Le bras de fer pour éviter la fermeture du CHSLD Horace-Boivin se poursuit. Alors que le maire de Waterloo Pascal Russell multiplie les démarches pour dénouer l'impasse, le mouvement contestataire cumule les appuis, tant dans la population qu'auprès des municipalités de la région.

Bien que la partie soit loin d'être gagnée, Pascal Russell voit d'un bon oeil les récents développements dans le dossier. « On veut garder notre CHSLD ouvert, garder les résidents et les emplois ici. On l'a dit haut et fort et je crois que le message commence à passer », a-t-il indiqué en entrevue.

Le directeur général adjoint aux programmes sociaux et réadaptation du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie, Carol Fillion, affirmait à La Voix de l'Est en juillet dernier avoir formulé une recommandation au ministre de la Santé, Gaétan Barrette­, voulant que la fermeture du CHSLD Horace-Boivin soit incontournable, principalement en raison de sa vétusté.

Or, M. Fillion vient d'accéder au poste de président-directeur général adjoint du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. « Je n'ai rien contre M. Fillion. Mais c'est évident qu'il ne poussait pas dans le même sens que nous, a imagé M. Russell. On verra comment se positionnera son successeur. »

De plus, le maire de Waterloo a indiqué que des représentants du ministère de la Santé ont récemment inspecté le CHSLD Horace-Boivin. Ce qui, selon lui est un « bon indicateur » que Québec reprend les rênes dans le dossier. L'attachée de presse du ministre Barrette, Julie White, a confirmé à La Voix de l'Est qu'une inspection du centre d'hébergement a bel et bien été faite par le Ministère le 22 août. Il ne s'agit toutefois que d'une visite périodique, a-t-elle précisé. 

Mme White a également réitéré que le ministre de la Santé doit rencontrer M. Russell au cours des semaines à venir. La date du tête-à-tête, qui doit avoir lieu à Québec, devrait être dévoilée cette semaine.

Pétition

Jusqu'ici, Bromont, Stukely-­Sud, Shefford, Saint-Joachim-­de-Shefford­, Warden, Saint-Étienne-de-Bolton­, Saint-Alphonse-de-Granby, Roxton­ Pond et Waterloo ont appuyé le mouvement concernant le maintien des activités du CHSLD Horace-Boivin­. Une pétition, lancée­ par Annie Gaudreau, dont le frère réside au CHSLD de Waterloo, a recueilli près de 3000 signatures (versions papier et électronique) à ce jour, a-t-elle mentionné à La Voix de l'Est. Une réalité qui rassure celle qui pilote la pétition. 

« Autant d'appuis, ça soulève beaucoup d'émotions, a-t-elle lancé, des trémolos dans la voix. En tant que citoyen, quand on soulève un questionnement, on ne s'attend pas à avoir un soutien comme ça. Un CHSLD, ce sont des gens souvent oubliés. C'est extrêmement touchant que les gens autour y tiennent tant et veuillent le protéger. Vraiment, il ne faut surtout pas baisser les bras. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer