Granby courtise Divertigo

On voit ici le plan des infrastructures d'hébertisme... (image fournie par Divertigo)

Agrandir

On voit ici le plan des infrastructures d'hébertisme Divertigo, dont l'implantation était envisagée à l'origine à Magog.

image fournie par Divertigo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Le souhait du promoteur Marco Patry d'installer son projet d'hébertisme urbain Divertigo dans la région n'est pas passé inaperçu. Commerce et tourisme Granby et région (CTGR) a manifesté le désir d'accueillir de telles infrastructures.

Le directeur général de Commerce et tourisme Granby... (archives La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Le directeur général de Commerce et tourisme Granby et région, Sylvain Gervais.

archives La Voix de l'Est

« J'ai parlé ce matin (mardi) avec le promoteur, Marco Patry. Nous avons eu une bonne et longue discussion. J'ai obtenu différentes informations utiles pour nous aider dans la sélection de sites potentiels. On va regarder différentes options », a affirmé le directeur général de CTGR, Sylvain Gervais.  

La Voix de l'Est rapportait le 1er septembre que de semblables discussions avaient également eu lieu entre M. Patry et des représentants de Bromont, où trois sites potentiels ont été avancés jusqu'ici. Destination Sherbrooke ainsi que la municipalité de Coaticook­ auraient aussi de l'intérêt pour le projet d'hébertisme urbain, a pour sa part rapporté La Tribune. Orford est également ciblée par le promoteur.

Sylvain Gervais dit, pour l'heure, n'avoir aucun site précis en tête. Il a cependant l'intention de sonder l'intérêt de certains promoteurs immobiliers et de propriétaires privés à accueillir un tel projet, qui pourrait entraîner un investissement­ avoisinant 700 000 $. 

« C'est un concept intéressant. Il n'y en a pas beaucoup comme ça au Québec. Avec le positionnement de la Ville de Granby, comme une destination famille, de divertissement, ce serait intéressant d'avoir ça chez nous », a dit le DG de Commerce et tourisme Granby et région. 

Ce dernier est toutefois conscient qu'il ne devra pas tarder à présenter des options à Marco Patry, car celui-ci souhaite officialiser d'ici la fin du mois le choix d'un site afin de pouvoir aller chercher les capitaux nécessaires. « Les délais hyper serrés jouent contre nous. Mais on va essayer », a lancé Sylvain­ Gervais. 

Près du Zoo ?

S'il n'en tient qu'au promoteur courtisé par Granby, son parcours d'hébertisme aérien verrait le jour près du Zoo, selon ce que M. Patry a fait valoir en entrevue mardi. « Je le comprends. Mais est-ce que c'est faisable ? On va voir... », a glissé M. Gervais. Notons qu'un site d'une superficie de 30 000 pieds carrés (150 pieds sur 200 pieds) est nécessaire à l'implantation des modules d'hébertisme.  

Rappelons qu'à l'origine, le projet était envisagé à la plage des Cantons de Magog. Les élus ont toutefois refusé que les modules y soient érigés, principalement en raison de l'opposition citoyenne, forçant le promoteur à trouver un plan B en se tournant vers d'autres localités.  

De son côté, Marco Patry s'est dit « agréablement surpris » de l'intérêt de Granby pour Divertigo, constatant par le fait même que les rôles sont maintenant inversés dans l'opération séduction. « On a approché les autres villes jusqu'ici, mais c'est bien que Granby fasse les premiers pas en me contactant. C'est une ville qui a un très grand potentiel. C'est un endroit névralgique au plan touristique. C'est une très bonne option pour Divertigo et on va étudier attentivement les options qui seront proposées, a-t-il mentionné. [...] En ce moment, autant Bromont que Granby ont un fit intéressant pour notre projet. »




À lire aussi

  • Coaticook discute avec Divertigo

    Actualités

    Coaticook discute avec Divertigo

    La Ville de Coaticook s'est montrée intéressée par le plan de jeu aérien proposé par Divertigo. Des discussions ont même eu lieu entre le promoteur,... »

  • Divertigo sur le neutre à Sherbrooke

    Actualités

    Divertigo sur le neutre à Sherbrooke

    Destination Sherbrooke assure ne pas avoir jeté la serviette dans le dossier Divertigo, mais le projet semble être au neutre. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer