Une pause pour Sylvie Adam

Sylvie Adam ne sollicitera pas de nouveau mandat... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Sylvie Adam ne sollicitera pas de nouveau mandat comme représentante du quartier Adamsville en novembre prochain.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Après des mois à réfléchir à son avenir politique, la conseillère municipale Sylvie Adam a tranché en faveur d'une pause lors des élections de novembre. Elle ne met toutefois pas une croix sur un éventuel retour pour représenter les citoyens d'Adamsville.

De son propre aveu, la décision a été ardue puisqu'elle a eu la piqûre en se familiarisant avec les rouages de l'appareil municipal. « La politique est arrivée par hasard dans ma vie. Ce fut un privilège, un apprentissage exceptionnel que m'ont offert les citoyens d'Adamsville. Je suis ar­rivée dans un moment charnière de Bromont­ où les dossiers en avant-plan étaient majeurs. Perfectionniste, je me suis consacrée à temps plein à ma tâche de conseillère et j'ai délaissé mes projets personnels. Aujourd'hui, j'ai besoin d'un peu de temps pour moi et ma famille. Je tourne la page cet automne, mais je ne ferme pas la porte définitivement à un retour », a-t-elle indiqué en entrevue. 

Résidante depuis plus de 10 ans du quartier Adamsville, Sylvie Adam avait repris le flambeau d'Anie Perreault, remportant une écrasante victoire sur ses deux rivaux aux élections partielles de juin 2015. Elle avait alors obtenu la faveur de 265 des 367 électeurs qui avaient répondu à l'appel, récoltant 72,2 % des suffrages. 

Au cours de son mandat, elle a siégé à de nombreux comités, notamment celui du conseil d'administration de la Régie aéroportuaire des Cantons de l'Est, de la Société de développement économique de Bromont et de l'Office municipal d'habitation. Elle a également été impliquée au sein du conseil d'établissement de l'école Saint-Vincent-Ferrier puis du comité de circulation.

L'aéroport Roland-Désourdy est un des dossiers qui tiennent le plus à coeur à la représentante du district six. Malgré les récentes turbulences émanant de la position tranchée de Granby, qui a annoncé son intention de se retirer complètement en 2018 du financement de l'aéroport, Sylvie Adam se dit « confiante pour l'avenir » de cette « incontournable » infrastructure pour l'essor de la région. 

En ce qui concerne son quartier, la conseillère souhaite que certains dossiers cheminent après son départ. Boucler la boucle des travaux de réfection du chemin d'Adamsville figure parmi cette liste. Idem pour une éventuelle réorganisation du parc Grégoire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer