Un prêtre granbyen prête main-forte aux sinistrés au Texas

Élevé à Granby, le prêtre David Bergeron a... (capture d'écran)

Agrandir

Élevé à Granby, le prêtre David Bergeron a parcouru le sud de Houston en kayak afin de prêter main-forte aux sinistrés de l'ouragan Harvey.

capture d'écran

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) De nombreux médias américains ont relayé l'étonnante histoire de David Bergeron au cours de la journée dimanche. Élevé à Granby, le prêtre catholique a parcouru en kayak le sud de Houston­, particulièrement touché par l'ouragan Harvey, afin de prêter main-forte aux sinistrés.

« C'est de cette façon que l'Amérique­ a été évangélisée : à l'aide de canots », a-t-il souligné avec une touche d'humour devant les caméras­ de la station KTRK. 

Samedi soir, le père Bergeron a visionné en compagnie de son frère le très attendu combat de boxe opposant Floyd Mayweather­ et Conor McGregor­. Sur le chemin du retour, il a constaté qu'il ne pouvait plus atteindre sa résidence. Il a donc passé la nuit dans son camion. 

Dès le lever du jour dimanche, le Granbyen d'origine est parti en kayak chercher de la nourriture pour d'autres prêtres. « J'ai aussi vu qu'une personne nageait et que ça pouvait être très dangereux. (...) Je me suis assuré de l'escorter pour qu'il ne soit pas emporté par le courant », a-t-il raconté en entrevue avec le réseau anglophone de Radio-Canada. 

« J'ai su par la suite qu'il avait été capable de retrouver son fils. Il était très heureux et reconnaissant­ que j'aie pu l'aider. »

À la recherche de vin

David Bergeron a également multiplié les efforts afin de pouvoir célébrer une messe en compagnie­ de fidèles. 

Il a toutefois dû patienter avant d'acheter du vin de messe en magasin, puisque les ventes d'alcool ne sont permises qu'en après midi à Houston. 

Son dévouement l'a rapidement hissé au rang de célébrité. 

« Je crois que faire les petites choses avec beaucoup d'amour, ça fait toute la différence dans le monde. Il n'y a aucune façon de se préparer pour ça (un ouragan). Je crois que j'étais simplement au bon endroit au bon moment, pour avoir l'occasion d'apporter de l'espoir », a-t-il mentionné toujours­ sur les ondes de la CBC. 

David Bergeron est directeur associé au Catholic Charismatic­ Center de Houston, dont la congrégation est formée à 80 % de fidèles d'origine hispanique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer