Les policiers font sentir leur présence au parc Miner

Une quarantaine d'interventions ont été effectuées cet été... (Alain Dion)

Agrandir

Une quarantaine d'interventions ont été effectuées cet été au parc Miner, autant en mode préventif que répressif.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Au cours des dernières semaines, les policiers de Granby ont fait sentir leur présence au parc Miner. Depuis le mois de juin, ils y ont réalisé une quarantaine d'interventions pour faire appliquer la loi, mais aussi en mode préventif.

« C'est le parc du centre-ville. Ça a toujours été un parc qui attirait beaucoup de clientèle, et parfois une clientèle problématique. Il y a toujours eu de nombreux appels dans ce parc », indique Caroline Garand, porte-parole du Service de police de Granby. 

La tenue d'activités organisées par la Ville de Granby y entraîne aussi une plus grande affluence pendant la saison estivale. Et qui dit endroit achalandé, dit présence policière.

« Cette année, on a fait une quarantaine d'interventions, mais il y a peut-être le tiers qui représentent des activités de prévention », explique la policière Garand. Et la situation n'est pas pire cet été, précise-t-elle, le nombre d'inter­ventions au parc demeurant, somme toute, sensiblement le même d'une année à l'autre. 

Les patrouilleurs à vélo et à pied ont notamment assuré une présence. Les policiers qui patrouillent en voiture ont aussi effectué des rondes. 

« Plus on est présents, plus on a de chances de voir des choses, de localiser des gens qui font l'objet d'un mandat d'arrestation, d'appliquer la réglementation municipale, mentionne la policière. On sait que c'est un endroit qui a toujours été propice aux rassemblements parce qu'il est au centre-ville. »

Bagarre, attroupements, consommation d'alcool, ivresse dans un endroit public, plainte pour bruit, poubelle renversée, intervention en matière de stupéfiants à deux occasions et arrestation d'une personne faisant l'objet d'un mandat figurent parmi les motifs pour lesquels les agents sont débarqués cet été. 

Les policiers invitent les citoyens à dénoncer toute activité jugée inacceptable. « On n'est pas toujours là quand il arrive quelque chose. La population n'a pas à hésiter à dénoncer pour nous aider à garder l'ordre au maximum dans le parc », indique Mme Garand.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer