L'oeuvre de Charlebois célébrée par 16 artistes

L'oeuvre de Robert Charlebois sera célébrée ce jeudi... (archives La Presse)

Agrandir

L'oeuvre de Robert Charlebois sera célébrée ce jeudi soir par une brochette d'artistes : Dan Bigras, Brigitte Boisjoli, Ima, King Melrose, Émile Bilodeau, Philippe Brach, Joseph Edgar, Gabriella, Dominic Pelletier, Mehdi Cayenne, Joey Robin Haché, Émile Gruff, Geneviève Morissette, Dylan Perron, Vanessa Borduas et Raphaël Dénommé.

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) L'oeuvre touffue de Robert Charlebois avait de quoi inspirer Pierre Fortier. Le grand patron du Festival de la chanson a, une fois de plus, mis son chapeau de directeur artistique pour créer Te v'là, un spectacle-hommage à la hauteur de l'artiste québécois. Cette grande fête populaire aura lieu ce jeudi au parc Daniel-Johnson.

Pas moins de 16 artistes ont dit oui à son invitation. Dan Bigras, Brigitte Boisjoli, Ima, King Melrose, Émile Bilodeau, Philippe Brach, Joseph Edgar, Gabriella, Dominic Pelletier, Mehdi Cayenne, Joey Robin Haché, Émile Gruff, Geneviève Morissette, Dylan Perron, Vanessa Borduas et Raphaël Dénommé se succéderont sur la scène extérieure, accompagnés de sept musiciens et choristes. 

Émile Gruff se chargera aussi de l'animation. 

Devant l'ampleur de la discographie de Charlebois, Pierre Fortier a dû prendre son temps, écouter, réfléchir et « dormir là-dessus », avant d'arrêter son choix sur les 22 pièces qui composeront cet hommage. Il y a consacré au moins six mois de préparation, dit-il. 

« Charlebois a tout un répertoire, que tout le monde connaît et que les gens vont redécouvrir. Ce sera un méchant trip... Un vrai "queb party". J'ai vraiment hâte ! »

Il promet un spectacle intense, sans interruption. « Ça va rouler. Il n'y aura pas de temps morts. »

Il se garde bien d'en révéler tous les secrets. Sachez toutefois que Te v'là mettra en valeur la musique de Charlebois à travers quatre grands tableaux. « On passe à travers le psychédélique, le latino, le rock et l'humour », indique M. Fortier. 

Son coup de coeur ? « Fu Man Chu. J'ai toujours aimé cette chanson », lance-t-il, en l'associant à des souvenirs bien précis de son enfance.

Puis, il fait remarquer à quel point le discours de Charlebois pouvait à l'époque être libre et provocateur. « Peu d'artistes aujourd'hui se permettraient de faire ça... », croit-il.

Toyo, directeur musical

La direction musicale de l'événement a été confiée aux bons soins du Granbyen d'origine Toyo. « Il s'est occupé du spectacle 30 succès/16 voix, l'an dernier. J'ai aimé travailler avec lui. C'est un bon gars d'équipe, efficace », laisse entendre Pierre Fortier à son sujet.

Musicien d'expérience, Toyo a déjà côtoyé Robert Charlebois, mais n'a jamais eu l'occasion de jouer avec lui. Mais sa musique, il la connaît ! « C'est très humoristique, mais aussi porteur de grands messages. Charlebois était très polyvalent dans son oeuvre. »

Ces derniers mois, il a rigoureusement préparé cet hommage, qu'il décrit comme « un survol de l'oeuvre de Robert, avec respect de ce qu'il a créé ». « On va toucher à toutes les époques et les savourer ! »

Quand on s'attaque à un tel spectacle-concept, affirme Toyo, il importe de déterminer clairement la direction qu'on lui donne. Il a donc son mot à dire sur les interprétations des artistes, tout en gardant en tête l'intérêt du public. 

« Il faut que les gens se reconnaissent dans le spectacle. Il y a certaines chansons qu'on ne peut pas changer, mais d'autres peuvent être actualisées. Gabriella, par exemple, nous amène dans une autre sphère musicale complètement. Je ne vous dis pas quelle est la chanson, mais les gens vont être surpris ! »

Une nouvelle formule à venir ?

Malgré le succès qu'a connu cette vague de spectacles-hommage offerte par le Festival de la chanson ces dernières années, la formule pourrait changer. « Il n'y en aura pas l'an prochain, pour le 50e du Festival. Et par la suite, on présentera peut-être d'autres hommages, mais à des genres musicaux plus qu'à des artistes », souligne Pierre Fortier.

Envie d'y aller ?

Quand : 24 août à 21 h

Où : parc Daniel-Johnson à Granby

Le groupe Cherry Chérie assurera la première partie à 19 h 30

C'est gratuit

À la direction musicale du spectacle, on retrouve... (fournie) - image 4.0

Agrandir

À la direction musicale du spectacle, on retrouve le Granbyen d'origine Toyo.

fournie

Toyo: une carrière en musique

Il s'appelle Mario Chagnon, mais pour tout le monde, il est Toyo. « On m'appelait déjà comme ça à l'école. Et quand j'ai commencé à faire de la musique, c'est resté », raconte le guitariste/chanteur/compositeur natif de Granby.

Ses premiers pas, il les a d'ailleurs faits très jeune. « J'ai donné mon premier spectacle à l'école Ave Maria à 7 ans. La guitare était plus longue que moi ! »

Au début des années 90, Toyo a déménagé ses pénates à Montréal pour poursuivre sa carrière. Et il a toujours réussi à vivre de sa musique. 

Il compte notamment deux albums en français et un autre en anglais. C'est toutefois avec John McGale qu'il s'est fait le plus remarquer. Leur album Symbiose avait, en 1994, connu du succès, notamment avec les pièces Angélie et Bella Maria.

Toyo, cependant, a beaucoup travaillé dans l'ombre. « Moi, je suis celui qui fait shiner les autres. Mais c'est correct, car ça me permet de faire plein de choses et d'être créatif de toutes les façons. J'ai beaucoup de réalisations à mon actif, mais les gens ne le savent pas. »

Voix et chansons de films d'animation, chansons pour enfants, ritournelles publicitaires, musique de séries télévisées... L'homme de 61 ans a un CV riche et surtout diversifié. Lui et sa guitare ont accompagné un nombre incalculable d'artistes, de Marie-Ève Janvier à Claude Dubois, en passant par Amélie Veille. « Et j'ai voyagé à travers la planète pour les Casques bleus », fait-il remarquer. 

Il trouve pourtant le temps de revenir régulièrement à Granby, où il a encore de la famille et des amis.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer