Du sang neuf dès septembre à la coop de santé Acton

Le Dr Kenny Mailloux commencera à pratiquer à... (fournie par la coop de santé d'Acton)

Agrandir

Le Dr Kenny Mailloux commencera à pratiquer à la coop de santé d'Acton le 5 septembre.

fournie par la coop de santé d'Acton

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Acton Vale) Le balancier tend de plus en plus vers l'équilibre au sein des effectifs de la Coopérative de santé de la MRC d'Acton, notamment grâce à l'arrivée imminente de deux nouveaux médecins. En effet, l'organisation accueillera un jeune omnipraticien le 5 septembre, puis une collègue le mois suivant.

« On a fait beaucoup d'efforts pour avoir de nouveaux médecins chez nous. Et je dois dire que je suis plutôt fière des résultats. Il y a à peine quelques années, on était en pénurie de médecins. On était carrément sous le radar et maintenant, on est au-dessus, a imagé en entrevue la directrice générale de la clinique, Nicole Saulnier. C'est la population de la région qui sort gagnante dans tout ça. »

L'opération charme menée par Mme Saulnier auprès des finissants en médecine a donc porté ses fruits. Deux omnipraticiens parmi les huit qui ont visité les locaux de la clinique durant les derniers mois ont finalement choisi d'y pratiquer. Ainsi, le Dr Kenny Mailloux­ doit commencer à oeuvrer au sein de l'établissement de la rue Boulay­ le 5 septembre. Au cours de la première année, le jeune médecin devrait prendre en charge un minimum de 500 patients. Idem pour la Dre Audrey-Anne Guillet, dont l'entrée en poste est prévue le 7 octobre, portant le nombre total d'omnipraticiens à sept.

Rappelons qu'en février 2016, les dirigeants de la coopérative de santé, de concert avec le préfet de la MRC d'Acton, Jean-Marie Laplante, et le maire de la municipalité, Éric Charbonneau, ont sonné l'alarme en raison du départ de trois médecins sur sept. L'organisation avait alors perdu plus de 2500 patients devenus orphelins. Devant la « catastrophe appréhendée » de l'accentuation de la pénurie d'effectifs, le groupe avait réclamé une action rapide de Québec­ pour stopper l'hémor­ragie. Ces doléances ont été entendues par le ministre de la Santé, Gaétan­ Barrette­, qui avait promis de corriger­ le tir.

Or, le ratio d'un médecin par 1500 citoyens, soit un total de dix pour le territoire, est la cible pour répondre adéquatement aux besoins de la population. En ce sens, Mme Saulnier s'attend à ce « qu'au moins un autre médecin » s'ajoute à l'équipe en 2018.

Tremplin

L'arrivée de deux nouveaux omnipraticiens servira en quelque sorte de tremplin à la coopérative de santé, a indiqué Mme Saulnier. L'organisation veut en effet franchir le cap de 6000 patients « pondérés », soit le nombre minimum pour l'obtention de l'accréditation de Groupe de médecine de famille (GMF) par le ministère de la Santé. L'atteinte de cet objectif en 2018 devrait être « une formalité », a mentionné la DG de la coop.

L'homologation de GMF permettrait entre autres d'embaucher une infirmière à temps plein, en plus d'avoir accès à une série de services professionnels. L'ajout d'effectifs fera toutefois en sorte que l'équipe sera plus à l'étroit dans ses locaux actuels. Le projet de changer d'adresse est donc toujours dans les cartons. « Un agrandissement du bâtiment actuel est plutôt improbable, a fait valoir Mme Saulnier. Alors on cherche activement un nouvel endroit où s'établir. [...] On sent vraiment que le vent a tourné en notre faveur. Et il faut que ça continue. Ça fait du bien d'avoir des projets et de sentir l'appui de la population. »

Notons que les patients des nouveaux médecins de la coop seront recrutés via le Guichet d'accès à un médecin de famille (GAMF). Il est possible de s'y inscrire en ligne (sante.gouv.qc.ca), dans la section « programmes et mesures d'aide », ou en composant le 450-778-5959 (poste 14 860).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer