Deux nouveaux cas de légionellose

L'eau des fontaines de Granby a été analysée... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'eau des fontaines de Granby a été analysée et aucune bactérie n'a été trouvée. La Ville les a tout de même toutes nettoyées avant d'obtenir les résultats, par prévention.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Deux nouveaux cas de légionellose ont été signalés à la Direction de santé publique du CIUSSS de l'Estrie - CHUS, cette semaine, un à Granby et l'autre à Sherbrooke. Ces cas s'ajoutent aux six autres déjà déclarés depuis quelques semaines dans la région. Les sources de contamination demeurent toujours inconnues.

 

La docteure Linda Pinsonneault est directrice par intérim... (fournie) - image 1.0

Agrandir

La docteure Linda Pinsonneault est directrice par intérim de la Direction de santé publique du CIUSSS de l'Estrie - CHUS

fournie

« À Granby, on considère [le dernier cas signalé] comme un cas avec une exposition possible et non pas certaine à Granby puisque la personne passe seulement 15 % de son temps dans la ville », affirme la docteure Linda Pinsonneault, directrice par intérim de la Direction de santé publique du CIUSSS de l'Estrie - CHUS. Aucun cas n'a toutefois été déclaré dans les autres endroits qu'elle fréquente. 

Il ne semble toujours pas y avoir de source commune entre les cinq cas à Granby, pas plus que c'est le cas à Sherbrooke, où l'on en compte maintenant trois. « Les huit personnes ne fréquentent pas les mêmes lieux, ne travaillent pas aux mêmes endroits, n'ont pas été dans les mêmes bâtiments ! » mentionne Marie-France Thibeault­, porte-parole du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Même si la Direction de la Santé publique de l'Estrie est loin de parler d'une éclosion, une importante équipe est mobilisée pour trouver les sources possibles de cette maladie. 

Il y a deux semaines, Dre Pinsonneault­ indiquait que des analyses étaient en cour pour tenter de trouver la source de la bactérie Legionella, responsable de cette maladie qui s'attaque aux poumons. Les tours de refroidis­sements et les fontaines publiques ont toutes été inspectées, analysées et décontaminées. « On a eu les résultats des analyses et elles sont toutes négatives­ », dit-elle.

« On poursuit les investigations pour essayer de voir s'il y a des sources plus inhabituelles, plus rares, qui pourraient être présentes », reprend-elle, mentionnant que la majorité des cas de légionellose sont toutefois de source domestique. 

« On continue de travailler notamment avec la Ville de Granby qui nous aide à détecter des sites qui pourraient peut-être être une source moins fréquente. »

Une équipe de la Direction de la santé publique du CIUSS de l'Estrie - CHUS était d'ailleurs à Granby jeudi pour arpenter à pied certains secteurs de Granby­, comme le centre-ville. Ils tentaient de trouver d'autres sources potentielles qu'ils n'auraient pas repérées­ auparavant. 

Plusieurs sortes

La direction de Santé publique tente en parallèle de trouver la sorte de légionelle qui affecte les patients puisqu'il y en a plusieurs et qu'elles ne sont pas toutes parentes. « Il faut savoir si la bactérie qui a affecté une personne est la même qui en a affecté une autre », fait valoir Dre Pinsonneault. 

Sur les cinq personnes qui ont la légionellose - ou « maladie du légionnaire » -, les spécialistes n'ont réussi à faire une culture qu'avec un seul cas. Il est donc impossible de savoir pour le moment si les cinq malades ont la même souche de bactérie ni si la source de contamination est la même puisqu'aucune analyse n'a révélé la présence de la bactérie. De plus, la période d'incubation, de 2 à 10 jours avant les symptômes, ne concorde pas entre eux, comme c'était le cas à Québec en 2012, alors qu'étaient décédées 13 personnes. 

Rappelons que la légionellose est une infection pulmonaire qui s'attrape en respirant des microgouttelettes d'eau contaminées qui sont en suspension dans l'air. Elle ne se transmet pas d'une personne à l'autre.

En cette période de l'année, ce sont environ trois cas qui sont normalement recensés. Outre Sherbrooke et Granby, Trois-Rivières est aussi aux prises avec l'apparition de mystérieux cas de légionellose­ cet été.

« On n'est pas inquiet outre mesure, mais on a une responsabilité qui est de protéger la santé de la population et on la prend très à coeur, souligne la directrice par intérim du CIUSS de l'Estrie - CHUS. Dans ce contexte-là, on veut être sûr d'explorer toutes les possibilités, même improbables, pour trouver les sources. »

Elle ajoute qu'un été humide et pluvieux est plus propice au développement de la légionelle en milieu domestique qu'un été sec. Les chauffe-eau, déshumidificateur, humidificateur et spa sont des sources où peut se développer la bactérie si l'entretien n'est pas bien fait.

­- Avec la collaboration de La Tribune

Seuils adéquats

La directrice par intérim de la Direction de la santé publique du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Dre Linda Pinsonneault, a tenu à répondre à la lettre ouverte de l'ingénieur Mario Bellavance publiée dans nos pages le 9 août.

M. Bellavance se questionnait sur les seuils utilisés pour déterminer si la santé du public était en danger ou non.

« Je veux rassurer les gens. Nos seuils ont été déterminés par des experts indépendants basés sur l'ensemble des données scientifiques. Ce sont des experts provinciaux de plusieurs domaines, comme la santé, la biologie et l'ingénierie. Ils ont regardé l'ensemble des données scientifiques » pour déterminer le seuil à ne pas dépasser, a-t-elle fait valoir.

En prévention à la maison

- S'assurer que le chauffe-eau de la maison est à 60 °C. En deçà, il y a des risques de contamination.

- Vider, sécher et nettoyer régulièrement les réservoirs des humidificateurs et déshumidificateurs. 

- Nettoyer les spas domestiques selon les recommandations du fabricant.

Source : Direction de la santé publique du CIUSSS de l'Estrie - CHUS




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer