Le conseiller Stéphane Giard sollicite un second mandat

C'est en faisant campagne de façon traditionnelle que... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

C'est en faisant campagne de façon traditionnelle que Stéphane Giard compte remporter ses élections. Attendez-vous donc à ce que le candidat aille cogner aux portes pour connaître les besoins et les demandes de ses électeurs.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Stéphane Giard estime avoir encore beaucoup de pain sur la planche. Le conseiller sortant du district 1 sollicitera à nouveau les suffrages cet automne afin d'être élu pour un second mandat.

« En toute humilité, je pense avoir un bon bilan », a-t-il affirmé aux journalistes convoqués à son lancement de campagne au parc Barré.

Les investissements en infra­structure­ dans son quartier constituent à la fois une fierté de son premier mandat et une priorité si ses concitoyens lui en confient un second. « Depuis les dernières élections, il n'y a jamais eu autant d'investissements dans le quartier 1, et ce, depuis la fusion de l'ancien Canton et la ville en 2007, a affirmé M. Giard. On parle de plus de 10 millions $ en infra­structures routières uniquement au cours des quatre dernières années, mais aussi la création de parcs et l'amélioration de leur accessibilité, notamment pour les chiens. On a également amélioré la sécurité du quartier, en sécurisant beaucoup de corridors scolaires, entre autres. »

« Il y a encore beaucoup de travail à faire en infrastructures, ajoute-t-il. Il y a beaucoup de resurfaçage à faire dans l'ancien canton. Avant le dernier mandat, peu d'investissements avaient été faits. Mais il faut changer les choses, faire sentir l'unification avec la Ville. On est un tout. »

Le conseiller sortant du district 1, responsable des dossiers sportifs, espère garder cette responsabilité s'il est réélu. Il rappelle son « privilège d'avoir pu piloter le plus gros projet de l'histoire de la Ville de Granby », le futur centre aquatique, et souhaite être présent pour assister à son avancement­ et à sa concrétisation.

« (Les sports), c'est un dossier que j'aime beaucoup et que j'aimerais conserver, relève le gestionnaire de profession, qui a par ailleurs présidé le comité chargé de se pencher sur la question des poules urbaines. Mais la décision reviendra au prochain maire, et je suis ouvert à prendre la tête d'autres comités si tel est son souhait. »

Être près des gens

Bien qu'il sera présent sur les réseaux sociaux, c'est en faisant campagne de façon traditionnelle que Stéphane Giard compte remporter ses élections. Attendez-vous donc à ce que le candidat aille cogner aux portes pour connaître les besoins et les demandes de ses électeurs. « Le premier rôle d'un bon conseiller, c'est d'être près des gens, de les écouter et de les diriger vers les bonnes ressources. Ça demeure ma priorité­ », affirme le principal intéressé.

En 2013, M. Giard l'avait emporté au terme d'une lutte serrée avec ses adversaires André Leclerc et la conseillère sortante Louise Brodeur­ Comeau.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer