Ça bouge à Sainte-Cécile-de-Milton

Le mobilier urbain du parc est mis à... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le mobilier urbain du parc est mis à profit puisque certains exercices utilisent les bancs, lampadaires et autres infrastructures déjà en place.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Sainte-Cécile-de-Milton) Les aînés miltonnais ont désormais une option supplémentaire pour se dégourdir les jambes. La municipalité a en effet inauguré jeudi son parcours vitalité, qui tire avantage des installations du parc des Générations.

Le parcours s'articule en douze stations faisant le tour du parc. Chacune comporte une petite affiche proposant des exercices, illustrations à l'appui. On y voit également quels muscles sont sollicités et une version alternative du mouvement est suggérée si l'envie nous prend d'en rehausser le niveau de difficulté. 

Le mobilier urbain du parc est mis à profit puisque certains exercices utilisent les bancs, lampadaires et autres infrastructures déjà en place. Ce faisant, on travaille tant ses capacités cardiovasculaires que sa force musculaire, son équilibre, sa souplesse et sa flexibilité. « On a déjà un beau parc, mais ça faisait quelques années qu'on souhaitait le vitaliser et le rendre encore plus utile, a affirmé le maire Paul Sarrazin. Le nouveau parcours est un incitatif pour maintenir notre population active. »

Précédé des exercices d'échauffements et suivi par des étirements proposés sous la gloriette, le parcours constitue un entraînement complet, a souligné la kinésiologue Julie Fontanals, qui a participé à l'élaboration du trajet. 

Et comme il peut être complété en entier en l'espace de quinze à vingt minutes, il peut facilement être intégré à la routine quotidienne, renchérit Sandra Martel, responsable en loisirs, culture et vie communautaire à la municipalité. 

« Ce sont des panneaux simples, pas compliqués, et amusants. Et dans un cadre aussi enchanteur que notre parc, c'est gagnant ! » ajoute-t-elle.

Le projet de 14 000 $, une collaboration entre Sainte-Cécile-de-Milton, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS et le comité local FADOQ, s'est inscrit dans la démarche Municipalité amie des aînés (MADA). Il a donc bénéficié d'une subvention de plus de 9000 $ de la part du gouvernement provincial afin de se concrétiser.

Bien que le parcours ait été conçu avec les aînés en tête, tous les citoyens sont bienvenus à l'essayer, souligne-t-on, et ce, douze mois par année.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer