Le train électrique retrouvé!

Le petit train, volé dans la nuit de... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le petit train, volé dans la nuit de jeudi à vendredi dernier avec une camionnette et une remorque, a été retrouvé. Un wagon se trouvait à Acton Vale et le reste dans les Laurentides.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Granby) Grâce à une importante mobilisation citoyenne sur les réseaux sociaux, le train électrique volé dans la nuit de jeudi à vendredi à Granby a été retrouvé. Un wagon se trouvait dans un champ d'Acton Vale et les trois autres à Val-Morin, dans les Laurentides.

Frédéric Laflamme, de l'Agence Lion, attribue le succès... (archives La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Frédéric Laflamme, de l'Agence Lion, attribue le succès de l'enquête du Service de police de Granby aux 4 500 partages de sa publication Facebook.

archives La Voix de l'Est

Propriétaire de l'Agence Lion, victime du vol, Frédéric Laflamme pousse un soupir de soulagement. Il se rendra dans les Laurentides­, lundi, pour ramener à la maison la locomotive électrique et ses wagons, qui valent au total 60 000 $. L'engin était utilisé pour des balades dans les événements touristiques et les centres commerciaux.

« Je suis bien content de retrouver le train », a laissé tomber en entrevue M. Laflamme. « Je vais éviter les démarches avec les compagnies d'assurance ». 

Ce vol inusité se dénoue donc étrangement à deux endroits à la fois. Samedi vers 10 h, des policiers de la Sûreté du Québec se sont rendus dans un champ en bordure de la route McDonald, à Acton Vale, pour effectuer des vérifications sur un véhicule semblait y avoir été abandonné. Ils ont découvert un camion volé la nuit précédente, juste à côté de l'un des wagons du petit train granbyen et de divers autres objets dérobés, dont la nature ne peut pas être divulguée pour l'instant.

Une heure plus tard, des policiers de la Sûreté du Québec de la MRC des Laurentides ont inspecté un terrain derrière le parc Legault, à Val-Morin, à la suite d'une demande du Service de police de Granby concernant le vol survenu à l'Agence Lion. Ils y ont découvert la camionnette dérobée, le reste du train, ainsi que deux bateaux, deux remorques, et d'autres véhicules­ volés. 

Trois individus se trouvaient sur les lieux. L'un a été arrêté sur-le-champ alors que les deux autres prenaient la poudre d'escampette. Avec l'aide d'un maître-chien, l'un a été retrouvé et arrêté. En début d'après-midi dimanche, le troisième était toujours au large

Les deux suspects arrêtés, un homme de 29 ans de Saint-Hyacinthe­ et un autre de 20 ans d'Acton Vale, demeurent détenus et devraient comparaître aujourd'hui (lundi) au palais de justice de Saint-Jérôme.

Un wagon aurait été abandonné à Acton Vale lors d'un changement­ de remorque selon ce que des agents auraient confié à M. Laflamme.

De façon générale, les quatre wagons sont en bon état. Ne manque plus que la remorque - celles de Val-Morin n'étant pas la sienne -, mais selon Frédéric Laflamme, ce n'est qu'une question de temps. « Peut-être qu'elle est quelque part dans le réseau de voleurs et qu'ils [les policiers de la SQ] vont mettre la main dessus », avance-t-il. 

Effectivement, la SQ enquête sur les liens entre les différents objets volés aux deux endroits.

Mobilisation citoyenne

« La technique d'enquête, je ne la révélerai pas », dit Aurélie Guidon, de la Sûreté du Québec, concernant la piste que le Service de police de Granby a donnée aux membres de la SQ des Laurentides. 

Mais pour Frédéric Laflamme, il est clair que la grande mobilisation qu'a suscité l'événement sur les réseaux sociaux est en cause. Sa publication sur Facebook par rapport au vol a été partagée plus de 4500 fois un peu partout en province. « La SQ menait une enquête depuis un petit bout, affirme-t-il. C'est surtout grâce à tous les partages. C'est une policière qui m'a dit ça. Ils ont eu plus d'information. Ça a mené à des pistes, et ils ont réussi à démanteler­ un réseau de voleurs ». 

La Voix de l'Est n'a toutefois pas été en mesure de confirmer cette information de source policière ce week-end.

En bout de ligne, le train n'aura manqué à l'appel que le temps d'un week-end, pendant lequel il devait se rendre à Toronto pour un contrat. Heureusement, l'Agence Lion dispose d'autres engins semblables, et a pu se débrouiller sans réelle perte. « On avait un autre train de libre, donc on a pu faire notre contrat quand même. On a tout organisé le matin même », souligne le propriétaire.

Le train se trouvant dans une remorque attachée à une camionnette, le montant global du vol s'élevait à environ 125 000 $ au départ. Une récompense de 5000 $ avait été promise à la personne qui retrouverait le train. Puisqu'il s'agit des policiers, le montant ne sera pas remis.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer