Les papillons s'installent au parc Coldbrook

Une centaine de papillons ont été relâchés mercredi... (Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Une centaine de papillons ont été relâchés mercredi après-midi par des jeunes du camp de jour bilingue L'été des Salamandres.

Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Lac-Brome) Le centre-ville de Lac-Brome compte maintenant un nouvel attrait après l'inauguration, mercredi après-midi, du jardin de papillons situé dans le parc Coldbrook. Une centaine de papillons ont alors été relâchés par des jeunes du camp de jour bilingue L'été des Salamandres.

«Il y avait déjà des monarques, mais on a ajouté des belles-dames et des chenilles pour assurer la pérennité du jardin. Ça va nous permettre d'entretenir et de renouveler nos fleurs et nos plantes», a expliqué André Boudreau, coordonnateur de la programmation pour l'organisme municipal Loisirs et services communautaires de Lac-Brome.

En plus de préparer des décorations à l'effigie de papillons, les 34 enfants présents lors de l'inauguration ont également fait des recherches pour bien comprendre le rôle joué par ces insectes pollinisateurs.

«Les papillons sont des indicateurs d'un environnement en santé et d'un écosystème équilibré. Ils constituent un élément important de la chaîne alimentaire. Ils sont des proies pour les oiseaux, les chauves-souris et d'autres animaux insectivores. Les papillons ont été largement utilisés par les écologistes pour étudier les plans d'habitats et les changements climatiques», a notamment souligné la jeune Katrina, qui a pris la parole en compagnie de ses amies Amélia et Amy. 

Embellir et protéger la bande riveraine 

Lac-Brome ayant récemment obtenu l'accréditation Coeurs villageois décerné par Tourisme Cantons-de-l'Est, les services des loisirs et des travaux publics de la municipalité ont entrepris au printemps dernier d'embellir le parc Coldbrook. 

«L'horticultrice de la Ville (Nathalie Tremblay) a eu l'idée de dire ''on est près du ruisseau (Coldbrook), on doit vraiment protéger la bande riveraine, donc pourquoi pas faire un jardin de papillons?'' Ça a commencé comme ça», a raconté la directrice générale de Loisirs et services communautaires de Lac-Brome, Johanne Morin.

Les herbes hautes qui bordaient le cours d'eau ont donc été retirées, puis progressivement remplacées par des arbustes et des plantes annuelles. On projette d'ajouter des vivaces au cours des prochaines années.

Mme Morin estime que l'aménagement du jardin a couté aux alentours de 10 000$. 

Le projet cadre bien avec la mission environnementale du service des loisirs. «Le parc Coldbrook est assez populaire après des familles, autant chez les locaux que chez les visiteurs. Mais il faut aussi savoir que certaines espèces d'abeilles sont en voie de disparition dans la région. Et évidemment, les pollinisateurs sont indispensables pour permettre aux plantes et aux fleurs de se développer. On veut sensibiliser les familles à cet équilibre fragile», a indiqué la chargée de projet en développement touristique, Maria Cordaro.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer