L'actualité régionale en bref

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Ivre au volant avec son enfant à bord

Une mère de famille devra répondre de ses actes au tribunal après avoir été impliquée dans une collision alors qu'elle était en état d'ébriété au volant de sa voiture. Sa fillette voyageait avec elle. L'accident s'est produit vers 20 h samedi soir à l'intersection de la route 112 et du chemin du Lac, à Waterloo.

Lorsque les policiers sont intervenus, ils ont procédé à l'arrestation de la mère de famille âgée de 26 ans. Elle a échoué l'alcootest avec un taux d'alcoolémie de près du triple de la limite permise par la loi. Le conducteur de l'autre véhicule impliqué a subi des blessures mineures qui ont nécessité son transport à l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville.

La conductrice sera accusée de conduite avec les capacités affaiblies. Elle pourrait également être inculpé d'avoir causé des lésions corporelles à l'autre automobiliste. D'ici là, son permis de conduire est suspendu pour 90 jours. Karine Blanchard

Il roule à 125 km/h en état d'ébriété

Un conducteur au pied pesant et en état d'ébriété a été arrêté par les policiers, dans la nuit de vendredi à samedi, à Saint-Alphonse-de-Granby. Les patrouilleurs l'ont capté à plus de 125 km/h sur l'autoroute 10 près du kilomètre 62 en direction est.

Les policiers ont constaté que le conducteur âgé de 42 ans était en état d'ébriété. Le Granbyen a échoué l'alcootest. En plus des accusations criminelles qui seront déposées contre lui, il a reçu une contravention de 194 $ et deux points d'inaptitude seront inscrits à son dossier de conduite. Karine Blanchard

Près de 2000 $ pour un excès de vitesse

Rouler à vive allure peut coûter cher. Même très cher. Un conducteur âgé de 27 ans l'a appris à ses dépens, samedi, à Farnham. L'automobiliste a été intercepté pour avoir roulé à plus de 195 km/h sur la route 104, près du chemin Boulais.

La limite de vitesse est fixée à 90 km/h dans ce secteur. Le Lavallois a reçu une contravention de 1971 $. Pas moins de 24 points d'inaptitude s'ajouteront à son dossier de conduite. Son permis de conduire a également été suspendu pour une période de sept jours. Karine Blanchard 

Abercorn blâmée par le MAMOT

Pour avoir offert un contrat d'entretien à l'un de ses employés à l'hiver 2015, la municipalité d'Abercorn a récemment été blâmée par le Commissaire aux plaintes du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire.

Ce blâme fait suite à une plainte formulée à l'encontre de la municipalité, qui a offert un contrat d'entretien et de déneigement des trottoirs, puis un contrat d'entretien de la patinoire municipale, à l'employé responsable des travaux publics du Village. Le paiement relatif à l'exécution de ces contrats s'effectuait à même le chèque de paie du travailleur.

« Or, en vertu de l'article 269 du Code municipal du Québec, une personne ne peut être employée par la municipalité avec laquelle elle a conclu directement ou indirectement un contrat », souligne le commissaire Richard Villeneuve. Compte tenu du délai écoulé entre la plainte et la décision, le commissaire demande simplement à ce que le conseil soit informé de ses commentaires. La Voix de l'Est




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer