Dépaysement, boulot et bouillon de culture

Une dizaine de jeunes Ontariennes sont actuellement dans... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Une dizaine de jeunes Ontariennes sont actuellement dans la région à titre de participantes du programme d'échange étudiant du YMCA. Le groupe a récemment profité de son passage à Granby pour visiter l'hôtel de ville.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) L'adage veut que les voyages forment la jeunesse. C'est ce qu'expérimentent une dizaine d'adolescents de 16 et 17 ans d'ici qui participent conjointement au programme d'emploi d'été et d'échange étudiant du YMCA avec de jeunes Ontariennes.

Lancée il y a quelques années dans la région, l'initiative du YMCA connaît un franc succès auprès des jeunes. « J'ai fait le tour des écoles secondaires de la région pour présenter le programme. Dès qu'il est question de jumeler le voyage à un travail d'été, les jeunes sont très enthousiastes. D'habitude, on a une dizaine de candidatures. Cette année, on en a eu le double. Pas de doute que l'intérêt est bien présent », indique Raphaëlle Daigle, coordonnatrice locale de Shefford-Granby pour le programme.

Ainsi, neuf jeunes de la région ont quitté le nid familial au début juillet pour six semaines, soit jusqu'au 12 août. « Le fait de se déraciner de leur milieu, ajoute-t-elle, leur permet de vivre une expérience encore plus enrichissante. »

Dans la région, les candidates ontariennes ont décroché des emplois dans des organismes sans but lucratif à raison de 35 heures par semaine. Elles travaillent notamment dans les camps de jour pour seconder les animateurs, au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin, au Centre national de cyclisme de Bromont, au Centre de dépannage Marguerite-Dubois de Bromont et au Centre d'action bénévole de Farnham. 

Durant le voyage, les jeunes de part et d'autre pourront aussi s'imprégner d'une nouvelle culture. De même, ils pourront perfectionner leurs compétences dans leur langue seconde, mentionne Raphaëlle Daigle. « La semaine, les jeunes travaillent. Mais on organise plusieurs activités pour eux le week-end. » On parle d'activités touchant des sphères variées, entre autres les arts, les sports, l'orientation, la découverte de la collectivité d'accueil (histoire et patrimoine) ainsi que certains projets communautaires.

D'ailleurs, concernant le bénévolat, les jeunes qui font partie du programme d'échange dans la région ont participé au grand nettoyage des rivages au Parc de la Pointe-Merry à Magog le 22 juillet. Les adolescentes étaient également de passage à Granby. Elles ont profité de l'occasion pour visiter l'hôtel de ville. 

L'échange étudiant est aussi une occasion de « sortir de sa zone de confort » tout en permettant aux jeunes de faire une introspection, fait valoir la coordonnatrice du projet. « Ce programme est une opportunité en or pour les adolescentes de développer leur connaissance de soi. En ce sens, je trouve important de faire un retour avec elles chaque semaine en les amenant à réfléchir individuellement sur ce qu'elles ont appris et retirent de chaque activité ou expérience vécue, tant positive que négative. Ça fait partie des richesses de cet échange. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer