Une clinique mobile... en plein air

Steve Robitaille et Amélie Gadbois offrent dans des... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Steve Robitaille et Amélie Gadbois offrent dans des campings de la région leurs services de soins infirmiers dans leur véhicule récréatif.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Alors que la demande de soins à domicile est grandissante, un couple d'infirmiers de Granby a trouvé une façon originale de rejoindre une plus vaste clientèle. Le duo a lancé sa clinique mobile à même un véhicule récréatif et offre ses services dans des campings de la région.

Amélie Gadbois et son conjoint Steve Robitaille sont deux amateurs de plein air. Ils ont donc fait d'une pierre deux coups en jumelant leur passion à leur volonté de se lancer en affaires pour « faciliter l'accès aux soins de santé ». 

« Il y a un réel besoin pour des services en santé dans les campings, principalement chez la clientèle saisonnière. Partout où je passais, des gens venaient me poser des questions quand ils apprenaient que j'étais infirmière. On me demandait si je pouvais faire des prises de sang, des injections et une foule d'autres choses. Ça a stimulé en moi un petit côté entrepreneure que je ne soupçonnais pas », a confié l'infirmière clinicienne.

Il aura fallu trois ans pour que le projet naissant du couple devienne réalité. « Avoir une idée, c'est bien beau. Mais la mettre en pratique, c'est autre chose. Moi et mon conjoint, on connaît bien notre domaine. Mais quand est venu le temps de développer notre plan, on ne savait pas par quel bout commencer », a raconté la néophyte dans le milieu des affaires. 

Ainsi, elle a choisi de « commencer en bas de l'échelle » en s'inscrivant au cours « lancement d'une entreprise », offert au Centre régional intégré de formation (CRIF) de Granby. « Vraiment, j'ai beaucoup cheminé avec le CRIF, a-t-elle dit. Ça m'a permis de mettre les choses en perspective et de trouver une façon de développer un petit réseau pour lancer mon entreprise. »

Le dynamisme de la femme d'affaires en devenir a par ailleurs été récompensé puisque sa compagnie Soins infirmiers en VR a récemment été lauréate au 19e Concours québécois en entrepreneuriat (Défi Osentreprendre), dans la catégorie « services aux individus ».

Réactions aux antipodes

De prime abord, Amélie Gadbois souhaitait suivre les caravanes de véhicules récréatifs dans leurs périples vers les « pays chauds » pour leur offrir des services de soins infirmiers. Elle a cependant mis ce projet sur la glace pour le moment afin de se concentrer sur le développement de son réseau de partenaires dans les MRC de la Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi. Elle a toutefois eu droit à des réactions aux antipodes en approchant des propriétaires de campings. « Quand je leur présentais mon projet, plusieurs personnes étaient très enthousiastes. Elles me disaient qu'elles espéraient ce genre de service depuis longtemps et se disaient très ouvertes à embarquer dans le projet, a mentionné celle qui a une douzaine d'années d'expérience comme infirmière à son actif. À l'opposé, d'autres ne comprenaient pas les bienfaits pour leur clientèle. J'avais beau leur expliquer, c'était l'incompréhension. J'ai donc mis mon énergie pour travailler avec les propriétaires qui croient en ce que je propose. »

Les coûts de tels services au privé figurent parmi les principales appréhensions au sein du public. « Malheureusement, il persiste une fausse perception qu'il est très dispendieux d'avoir des soins dans une clinique privée, a mentionné Amélie Gadbois. Pourtant, les prix sont très raisonnables. En plus, bien des personnes peuvent être remboursées en grande partie par leur assurance. »

Selon Mme Gadbois, Soins infirmiers en VR a conclu une entente de service avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie. Cela permet, entre autres, à la compagnie d'acheminer les prélèvements sanguins dans les laboratoires affiliés à l'organisation pour qu'ils soient analysés puis transmis au médecin traitant. L'entreprise offre aussi le service de soins à domicile sur rendez-vous.

Le côté humain à l'avant-plan

Au cours de la saison estivale, le couple sera de passage en alternance dans les campings La forêt de Freli (Frelighsburg), Caravelle (Sainte-Sabine), Saint-Alphonse et Koa Granby/Bromont. Parmi les services offerts, notons les suivis d'hypertension, de glycémie ainsi que la lecture des signes vitaux. À cela s'ajoutent les injections, les soins de plaies, les pansements, le soutien à la perte de poids et à l'arrêt tabagique ainsi que la prescription de contraception, pour n'en nommer que quelques-uns. 

Outre le fait de « désengorger le système public de santé », Amélie Gadbois et Steve Robitaille souhaitent « mettre le côté humain des soins infirmiers à l'avant-plan ». « En installations, tout va vite. L'agenda est très serré et on n'a pas toujours le temps de réfléchir, a fait valoir celle qui enseigne dans son domaine au Cégep de Granby. Quand quelqu'un se présente dans mon VR, je ne veux pas qu'il se sente comme un numéro. C'est primordial de prendre le temps d'écouter les gens pour bien analyser leurs besoins et mieux les conseiller. » « Jusqu'à maintenant, on a un bel accueil, a renchéri son complice. Les gens sont curieux. Mais déjà, en peu de temps, une clientèle est en train de se former parce que les gens sont en confiance. »

Pour de plus amples renseignements à propos de l'entreprise, consultez le site soinsinfirmiersvr.com.

COMBIEN ÇA COÛTE?

Quelques exemples

Prélèvements sanguins et urinaires : 28 $

Pansements/retrait d'agrafes ou sutures/soins de plaies : 30 $

Nettoyage d'oreilles : 30 $




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer