L'aréna Guy-Nadeau fermé jusqu'à nouvel ordre

«On n'est pas en mesure d'évaluer le temps... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

«On n'est pas en mesure d'évaluer le temps que ça prendra [rouvrir]. On n'a pas encore les indications nécessaires», a dit Isabelle François, directrice générale de Saint-Césaire.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a ordonné l'évacuation de l'aréna Guy-Nadeau, qui restera fermé pour une durée indéterminée. Des ingénieurs en structures entament déjà le travail d'analyse de l'état des lieux.

«On a ordonné l'évacuation de l'aréna parce qu'on a des questionnements quant à la structure», explique Héloïse Bernier-Leduc, responsable des communications de la CNESST Yamaska. «On a constaté des dommages, et on veut s'assurer que c'est sécuritaire.»

L'affaissement de l'aréna Guy-Nadeau n'est pas un secret de polichinelle, mentionne Isabelle François, directrice générale de Saint-Césaire. «La priorité, dans des cas comme ça, c'est la santé et la sécurité des travailleurs et des occupants, fait-elle valoir. L'aréna va rester fermé jusqu'à nouvel ordre.»

Des ingénieurs de Structures Yamaska travaillent déjà, de pair avec le groupe d'arpenteurs XYZ Civitas, pour établir un diagnostic. «Il y a toujours eu un suivi des mesures de tassements de l'aréna qui s'est fait. L'affaissement de l'aréna, c'est la conséquence d'un sol glaiseux sous un bâtiment non pieuté», explique la directrice générale de la municipalité.

Mais l'affaissement en soi n'est pas ce qui est à l'origine de l'intervention de la CNESST jeudi. La cause précise de la fermeture sont des fissures d'importance sur les murs à l'intérieur du bâtiment. «Actuellement, on a une fermeture qui est préventive en raison de fissures qui pourraient être plus importantes [que d'autres fissures], explique Mme François. Mais on est encore à l'étape de valider.»

Pour certains, c'est sans surprise que l'aréna ferme ses portes à cause de son état. «Ce n'est pas la première fois que les ingénieurs en bâtiment passent proche de la fermer», affirme un membre du gymnase du bâtiment qui s'est heurté à des portes barrées et un mémo de la CNESST. «Étant donné l'histoire de cet aréna-là, d'après moi ce n'est pas près de rouvrir!»

L'aréna était déjà fermé, souligne toutefois la directrice générale, en référence à l'entre saisons de hockey. Seul le gymnase était ouvert à ses membres.

Dans les mains de l'ingénieur

Isabelle François indique que tout repose maintenant dans les mains des arpenteurs mandatés et de Michel Ménard, l'ingénieur dont le travail d'analyse est déjà en cours. «Il y en avait déjà [des fissures]. Le mandat des ingénieurs, c'est de mesurer les mouvements structuraux et de voir s'ils sont normaux ou anormaux.»

En théorie, les activités de l'aréna étaient censées reprendre le 5 septembre prochain. Il est encore trop tôt savoir si cette fermeture aura des impacts sur la prochaine saison de hockey «Mais chose certaine, c'est un dossier prioritaire. On espère avoir des résultats assez tôt pour pouvoir faire le plan d'action nécessaire. Mais aujourd'hui on ne connaît pas l'échéancier», mentionne-t-elle.

Elle précise que des réouvertures partielles ne sont pas exclues pour le gym. «Mais c'est des recommandations d'ingénierie en structure qu'il nous faut pour prendre ces décisions-là».

Le conseil municipal de Saint-Césaire devra prendre des décisions lorsque le plan d'action des ingénieurs sera disponible.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer