Sept OMH, une seule administration

Les sept offices municipaux d'habitation sur le territoire... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les sept offices municipaux d'habitation sur le territoire de la MRC Brome-Missisquoi pourraient voir leur administration fusionner en une seule.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Ce ne sont pas deux, mais bien une seule entité qui demeurerait au terme de la réorganisation administrative des sept offices municipaux d'habitation de Brome-Missisquoi. C'est le nouveau plan qu'étudient les maires de la MRC.

«On pense qu'une gestion centralisée sera plus efficace», explique Francis Dorion, directeur général adjoint de la MRC Brome-Missisquoi. Les discussions se poursuivent, dit-il, mais les maires penchent pour une telle solution.

Les municipalités de partout au Québec sont appelées à revoir le fonctionnement des OMH qui ont moins de 100 unités de logement. L'objectif de la Loi 83 est d'optimiser les ressources administratives et humaines de ces sociétés parapubliques.

La région de Brome-Missisquoi compte sept OMH: Cowansville, Frelighsburg, Farnham, Bedford, Bromont, Lac-Brome et Sutton. Les OHM de Farnham et de Bedford ont une administration unique tandis que ceux de Bromont et de Lac-Brome sont respectivement administrés par les OMH de Granby et de Waterloo. Les quatre autres ont leur propre administration.

En les réunissant en une seule entité, les maires créeraient une OMH avec 477 unités de logement.

Des calculs sont en cours pour déterminer les économies d'échelle découlant d'une fusion administrative, a indiqué M. Dorion.

Les maires sont d'accord avec la mise en commun des ressources administratives, mais ils insistent pour que chaque OMH conserve son comité de résidants. Ils tiennent également à ce que les commerçants qui fournissent les OMH en biens et services ne soient pas pénalisés, a dit M. Dorion. «On doit respecter les ententes existantes, comme l'embauche de main-d'oeuvre locale pour réaliser les travaux et pour l'achat de matériel. Les maires veulent que ça continue de profiter à leur communauté. Rien de ça ne va changer. Rien ne va changer non plus pour les locataires. Ils vont continuer d'avoir les mêmes services. Ce qui va changer, c'est l'administration des OMH. On va avoir une seule équipe pour le faire.»

Le plan initial prévoyait la création de deux OMH pour gérer les sept organismes de la MRC. Il a été abandonné puisqu'il ne permettait pas d'optimiser les ressources humaines, a dit M. Dorion.

Le comité spécial chargé d'étudier ce dossier se réunira sous peu. La nouvelle structure doit être opérationnelle d'ici le 1er janvier 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer