Roxton Pond se mobilise pour l'église Sainte-Pudentienne

Les travaux de peinture ont été amorcés il... (Alain Dion)

Agrandir

Les travaux de peinture ont été amorcés il y a quelques semaines. On voit ici Robert Brodeur et Yvan Couture, respectivement président et trésorier de la Fabrique de la paroisse Sainte-Pudentienne de Roxton Pond.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Roxton Pond) Depuis quelques années, de nombreux lieux de culte ont changé de vocation ou sont carrément tombés sous le pic des démolisseurs. Pas question que cela survienne à la paroisse Sainte-Pudentienne de Roxton Pond. Les membres de la Fabrique mettent les bouchées doubles, de concert avec la communauté, pour recueillir les 30 000 $ manquants pour compléter la restauration de l'église.

« On a la chance d'avoir une belle église vivante. Et la communauté a un réel sentiment d'appartenance. Ce n'est surtout pas le temps de baisser les bras si près du but », lance Yvan Couture, trésorier de la Fabrique et responsable du comité de financement des travaux.

Comme bien des églises, celle de Roxton Pond a besoin d'une importante remise à niveau. Construit à la fin des années 1800, le bâtiment d'une superficie de près de 7000 pieds carrés avait déjà été rénové à l'intérieur puis à l'extérieur en 1924. La façade a été refaite en 1963. « On a beau bien l'entretenir, ça demeure un immeuble qui date de plusieurs années. Il vient un temps où on doit investir des sommes plus considérables pour qu'une église comme ça ne dépérisse pas », indique M. Couture.

En 2011, un comité a été mis sur pied pour lancer une vaste campagne de financement dans le but de repeindre l'intérieur du lieu de culte, restaurer plusieurs éléments du choeur et réparer le toit. Le budget global pour réaliser l'ensemble des travaux avoisine 200 000 $.

De ce montant, 32 000 $ ont déjà été investis en 2012 pour remettre la toiture à niveau. Denis Loignon, un artisan de la municipalité, a permis d'économiser plusieurs dizaines de milliers de dollars sur la facture totale en restaurant gratuitement­ les statuettes de l'église. 

Blitz

Les travaux de peinture, amorcés il y a quelques semaines, nécessitent à eux seuls d'injecter environ 105 000 $. La fabrique doit donc amasser rapidement les 30 000 $ manquants pour ne pas laisser le chantier en plan. « On savait que la peinture était un gros morceau. Alors, on a décidé de diviser le projet en deux étapes. La première est presque complétée. Et la deuxième devrait commencer après les vacances de la construction, dans sept à huit semaines. C'est pour ça qu'on est dans un blitz pour aller chercher la somme restante », a expliqué M. Couture.

Au fil des ans, plusieurs activités ont été orchestrées afin d'amasser l'argent pour la restauration de l'église, notamment des soirées de danse country, des spectacles ainsi que le tournoi de golf annuel, qui en sera à sa troisième mouture en août.

Alors que se profile à l'horizon la ligne d'arrivée, ceux qui pilotent la collecte de fonds misent non seulement sur l'appui des citoyens, mais également sur l'apport financier d'entreprises. « Avoir une église en santé, c'est le signe d'une communauté qui se serre les coudes, a dit le trésorier de la fabrique. À Roxton Pond, les gens d'affaires sont aussi très importants et bien présents. On souhaite qu'eux aussi se retroussent les manches en contribuant au projet. »

Les dons peuvent être remis à Yvan Couture (450-375-1120) ou au président de la Fabrique, Robert Brodeur (450-777-1543). Les sommes peuvent aussi être acheminées directement au presbytère, situé au 946, rue Principale.

Pour de plus amples renseignements, contacter la paroisse au 450-372-5104 ou par courriel à paroisseroxtonpond@hotmail.fr.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer