Pauvre Waterloo

Au lieu d'être réveillé à 8 h par les... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Au lieu d'être réveillé à 8 h par les sons sucrés des oiseaux samedi matin, les citoyens de Waterloo qui vivent à proximité du coeur du village ont eu droit à la toune Desperado du groupe américain The Eagles.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Au lieu d'être réveillé à 8 h par les sons sucrés des oiseaux samedi matin, les citoyens de Waterloo qui vivent à proximité du coeur du village ont eu droit à la toune Desperado du groupe américain The Eagles.

Après inspection, j'ai découvert que la Ville avait installé plusieurs haut-parleurs autour du parc Artria, et la musique continuait­, mais à quelle fin ? 

Le parc, décrit par la Ville comme étant un « musée à ciel ouvert », est un vrai petit bijou et jusqu'à ce matin, un endroit zen et convivial. Alors pourquoi la grosse musique à la journée longue ?

Pauvre Waterloo, ne me dites pas que c'est pour attirer les touristes ou les jeunes, car la réponse à cela se trouve dans la chanson : « Désespéré, revenez à la raison ! ».

Anne-Marie Cyr

Waterloo




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer