Une année record pour la Ride de filles

Près de 200 motocyclistes ont fait le parcours... (Julie Catudal)

Agrandir

Près de 200 motocyclistes ont fait le parcours La Prairie - Bromont lors de cette 9e édition de la Ride de filles qui a permis de remettre pas loin de 70 000$ à la Fondation du cancer du sein du Québec.

Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Bromont) Près de 200 motocyclistes fièrement vêtues de rose sont arrivées à Bromont, en fin d'après-midi samedi, après avoir parcouru plus de 200 km au profit de la Fondation du cancer du sein du Québec. Près de 70 000 $ ont ainsi été amassés, un record en neuf ans d'existence de la Ride de filles.

Cette année, 224 participantes s'étaient inscrites, mais la pluie aura eu raison de quelques-unes d'entre elles. Elles étaient finalement 190 à décoller du Ben et Florentine de La Prairie­, samedi matin pour aboutir à Bromont. « Avec l'accueil qu'ils nous ont offert l'an dernier, on se devait de repasser à Bromont, à Knowlton, à Bedford », souligne Chantal Bonenfant, membre du comité organisateur. « Habituel­lement, on change toujours de région, mais cette année, on est revenues ici parce qu'on recevait des appels. Les gens de la région voulaient nous revoir ».

Et cette année en est une record. Les participantes ont accumulé un montant de 59 360 $. En soirée, après la ride, l'une des participantes, Caroline­ Poirier, s'est fait raser la tête et a remis 4000 $ à la cause. Le Saint-Hubert de Bromont a également contribué à raison de 1000 $ et le Pub Knowlton, où les motocyclistes engagées se sont arrêtées pour dîner, doublera les dons de ses employés. 

Contribution des hommes

« Il y a même un cancer du sein chez les hommes », souligne Chantal Bonenfant. D'ailleurs, chaque année, des hommes participent à la randonnée pour en assurer la sécurité. Cette année, ils étaient une cinquantaine, et ils ont contribué à la cause à hauteur­ de 4000 $. 

Fait cocasse, lors de la soirée « post-ride », la casquette et le t-shirt du chef de sécurité ont été vendus pour une somme de 800 $ lors d'enchères improvisées. Au total, on parle donc de tout près de 70 000 $ recueillis. Avant la présente édition, la Ride de filles avait déjà remis 300 000 $ à la Fondation du cancer du sein. Beaucoup de chemin a ainsi été parcouru depuis les débuts, alors que 40 participantes s'étaient jointes à la cause.

Prochaine édition

L'an prochain sonnera le 10e anniversaire de l'événement, qui gagne constamment en popularité. Pour l'occasion, Chantal Bonenfant souhaite faire les choses différemment, possiblement en établissant un point de rassemblement central dans la province. « Des rides organisées un peu partout dans la province qui finiraient toutes au même point », imagine-t-elle tout haut. Rien n'est cependant encore coulé dans le béton. Sauf la date : le 14 juillet 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer