Église Saint-Joseph: site du futur CHSLD?

L'église Saint-Joseph pourrait devenir le site du futur... (Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'église Saint-Joseph pourrait devenir le site du futur CHSLD de 198 places.

Christophe Boisseau-Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Le futur centre d'hébergement de Granby pourrait voir le jour sur le vaste terrain de l'église Saint-Joseph, a appris La Voix de l'Est. C'est du moins ce qu'envisage la Fondation Horace-Boivin, propriétaire du lieu de culte qui tombera sous le pic des démolisseurs au cours des mois à venir.

Alors que les spéculations vont bon train sur le site potentiel du futur CHSLD à Granby, la Fondation- Horace-Boivin a une sérieuse longueur d'avance pour obtenir le projet, estime le président du conseil d'administration de l'organisation, Marc Breton. « Il y a à peine quelques années, on avait discuté avec l'hôpital de Granby pour que l'église Saint-Joseph devienne un CHSLD, a-t-il indiqué en entrevue. Les dirigeants du CIUSSS [Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux] de l'Estrie savent très bien qu'on va soumissionner sur le projet. [...] Les chances qu'on se fasse damer le pion sont très minces. Les terrains pour accueillir un immeuble imposant comme ça près de l'hôpital et du CLSC, il n'y en a pas énormément. Pour la population de Granby et de la région, ce serait le meilleur site. » 

À l'origine, le projet de CHSLD à Granby consistait à transférer 64 lits du Centre Leclerc, sis à même l'hôpital. On parlait donc d'un ajout total de 32 places. Or, ce nouvel établissement ne répondait pas à l'ensemble des besoins de la région.

Le projet bonifié à 198 lits comblerait cette lacune. La construction du centre d'hébergement devrait se concrétiser d'ici 2019. L'accroissement du nombre de lits de l'établissement entraînerait toutefois la fermeture du centre d'hébergement Horace-Boivin de Waterloo, qui compte 41 lits. Les résidents seraient redirigés en partie vers le CHSLD Santé Courville, situé juste en face, qui dispose désormais de 44 lits « en partenariat » avec le réseau public. La priorité sera donnée aux gens originaires de Waterloo. Les autres seraient transférés dans le nouvel établissement de Granby.

Désuétude

La Fondation Horace-Boivin a acheté l'église Saint-Joseph en 2005 pour la somme de 650 000 $. Les messes n'y sont plus célébrées depuis 2013. 

Selon Marc Breton, la démolition du lieu de culte était « incontournable » en raison de sa désuétude. « Il y avait trop d'importants travaux, a-t-il fait valoir. La bâtisse est jugée dangereuse. C'est devenu inhabitable. Il y a de l'eau qui s'infiltre partout, dans la toiture et les murs. La qualité de l'air n'est vraiment pas bonne. On devait agir. »

Le chef inspecteur en bâtiment de Granby, Alain Chevalier, a confirmé que ce dossier a été traité lors d'une rencontre du comité de démolition en mars. Un permis a été délivré au début mai à la Fondation. « Il n'y a pas de plan de réutilisation du sol. [Les propriétaires] de l'église veulent préparer le terrain pour un futur CHSLD », a-t-il mentionné.

Des travaux pour retirer l'amiante de l'immeuble sont par ailleurs en cours. Une condition préalable à ce que le bâtiment tombe ultérieurement sous le pic des démolisseurs. 

En attente

Aucun budget n'est sur la table pour le moment pour la construction du nouveau CHSLD à Granby. Selon le CIUSSS de l'Estrie, l'approche préconisée initialement dans le cadre d'un lancement d'appel d'offres au privé sera maintenue. 

« Normalement, on indique aux éventuels soumissionnaires de quoi a l'air la piste d'atterrissage. On s'est rendu compte qu'en allant en appel d'offres [sans donner de budget], on arrive à une construction de qualité, mais à un prix moindre », avait mentionné le ministre de la Santé, Gaétan Barrette en entrevue à La Voix de l'Est. La même formule sera appliquée pour le choix de l'emplacement du nouveau centre d'hébergement, qui doit être érigé « à proximité du centre-ville ». Les promoteurs qui souhaitent obtenir le contrat devront donc identifier un terrain propice à un tel bâtiment et faire une proposition conforme aux demandes du Ministère.

M. Breton est d'avis que Québec devrait lancer la machine incessamment. « Actuellement, on travaille sur des plans. On attend d'avoir les exigences du CIUSSS de l'Estrie. [...] On est très anxieux de savoir quand l'appel d'offres sera lancé. On s'attend à ce que ça se concrétise d'ici la fin septembre pour arriver avec une construction qui commencerait au printemps. »

La Fondation n'en serait pas au premier projet dans ce créneau, car elle chapeaute six établissements du genre à Granby. On parle du centre d'hébergement Domaine Vittie & Desjardins, la Maison Bergeron-Jetté (à l'arrière de l'église, rue Déragon), les pavillons Omer-Deslauriers, Jules-Crevier et Louis-G. Choinière puis la résidence Le Romain.

La Fondation a toutefois un plan B, advenant qu'elle n'obtienne pas le projet. « En pratique, tous les ingrédients sont réunis pour qu'il y ait un nouveau CHSLD sur le site de l'église. Si ça ne fonctionne pas, on a un autre projet qui toucherait aussi les personnes âgées », a dit M. Breton, sans vouloir s'avancer davantage à ce sujet. Reste à voir si les prières de la Fondation seront entendues. 

Le CIUSSS de l'Estrie n'a pas voulu commenter le dossier.

Pascal Russell fera le point avec le CIUSSS

Pascal Russell ne décolère pas concernant l'éventuelle fermeture du CHSLD Horace-Boivin de Waterloo, qui doit avoir lieu dans la foulée de la construction du nouveau centre d'hébergement à Granby. Le maire de Waterloo compte mettre les pendules à l'heure avec le CIUSSS de l'Estrie au cours des prochains jours. 

« Je dois avoir une rencontre avec le CIUSSS le 24 juillet. Ça va porter sur les demandes pour lesquelles je n'ai pas encore eu de réponses. Il y a le rapport [sur l'état du CHSLD]. Je veux aussi savoir si le projet de 198 lits à Granby a l'accord du ministre Barrette », a indiqué Pascal Russell.

Le CIUSSS de l'Estrie a confirmé qu'une rencontre se tiendra le 24 juillet entre Pascal Russell et Carol Fillion, directeur général adjoint aux programmes sociaux et réadaptation de l'organisation. Le projet de CHSLD de Granby (RLS de la Haute-Yamaska) sera au coeur des discussions. 

« S'il faut agrandir un de nos deux CHSLD, on a de la place pour que ce soit encore plus viable. Et s'il faut mobiliser la population pour investir, on va le faire. Je veux garder nos emplois chez nous. Mais c'est évident que j'aimerais que le CHSLD Horace-Boivin ne ferme pas ses portes », a fait valoir le maire de Waterloo. 

Selon celui-ci, le CIUSSS de l'Estrie « ne tient absolument pas compte » des répercussions pour la population, les proches et les résidents du CHSLD appelé à fermer. « Le CIUSSS a toujours un discours corporatif. Selon eux, la fermeture du CHSLD à Waterloo est la meilleure solution. Pourtant, ils ne sont jamais venus nous rencontrer une seule fois dans le dossier », a-t-il clamé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer