L'actualité en bref

Afin de ralentir la progression de l'agrile du... (fournie)

Agrandir

Afin de ralentir la progression de l'agrile du frêne, la Ville de Granby participe à un programme de recherche développé par l'Institut national de recherche scientifique de l'Institut Armand-Frappier et Ressources naturelles Canada.

fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Agrile du frêne

Des pièges expérimentaux

Afin de ralentir la progression de l'agrile du frêne, la Ville de Granby participe à un programme de recherche développé par l'Institut national de recherche scientifique de l'Institut Armand-Frappier et Ressources naturelles Canada.

Ce programme vise entre autres à valider sur le terrain l'efficacité de nouveaux pièges. Un circuit de 15 pièges contenant des champignons a ainsi été installé cette semaine à la cime des frênes du parc Daniel-Johnson.

«Avec ces pièges, l'insecte adulte entre en contact avec un champignon microscopique de type Beauveria bassiana, il se contamine, puis répand les spores du champignon chez ses semblables lors de l'accouplement, causant ainsi une baisse de la ponte des femelles. Avec la mise en place de cette nouvelle initiative, nous envisageons une diminution de la progression de la mortalité des frênes», a déclaré par voie de communiqué le coordonnateur de la division environnement à la Ville, Serge Drolet.

La participation financière de la Ville à ce projet est de 12 500 $ par année, pour une période de trois ans.

L'agrile du frêne a été détectée pour la première fois à Granby en 2013. La Voix de l'Est

Bromont: pique-nique et réseautage au programme

La Société de développement économique de Bromont (SODEB) a organisé le 20 juin un premier dîner en plein air afin de permettre aux participants du milieu des affaires de réseauter, sous le thème « solstice d'été ».

L'événement a connu un franc succès, si bien que la SODEB a reconduit le concept en l'améliorant.

La nouvelle formule du « pique-nique gourmand » aura lieu le 11 juillet de 11 h 30 à 13 h 30, dans le stationnement du Parc scientifique, situé au 1440, boulevard de l'Innovation.

Deux camions bromontois de « bouffe de rue » seront sur place, soit le Masa puis le Smoking BBQ, pour l'occasion. La Voix de l'Est

Des travaux de 1 045 000 $ ont... (Alain Dion, La Voix de l'Est) - image 3.0

Agrandir

Des travaux de 1 045 000 $ ont commencé, cette semaine, dans l'avenue Saint-Paul entre les rues Provençal et Neveu, à Saint-Césaire.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Plusieurs chantiers à Saint-Césaire

Des travaux de 1 045 000 $ ont commencé, cette semaine, dans l'avenue Saint-Paul entre les rues Provençal et Neveu, à Saint-Césaire.

Le chantier vise la réfection du pavage, des bordures de rue ainsi que de l'égout pluvial, indique la directrice générale de la municipalité, Isabelle François.

«C'est une chaussée qui a été fortement sollicitée», explique-t-elle.

La firme MSA Infrastructures, de Saint-Jean-sur-Richelieu, s'occupe des travaux qui doivent durer sept semaines. La circulation au centre-ville sera redirigée durant cette période.

Deux autres gros chantiers sont d'ailleurs en préparation à Saint-Césaire, soit la réfection de la chaussée des rue Paquette, Émile et Létourneau, cet été, et des rangs Saint-Ours et Grande barbue, à l'automne. Pascal Faucher

CS de Saint-Hyacinthe: hausse de la taxe scolaire

Le compte de taxe scolaire des contribuables d'Acton Vale, Saint-Pie et Roxton Falls, entre autres, connaît une légère augmentation.

L'accroissement du nombre d'élèves est la principale raison de cette hausse, a indiqué la commission scolaire de Saint-Hyacinthe, jeudi. Une augmentation de la valeur foncière des municipalités influence aussi la facture.

Le nouveau taux est fixé à 0,34 161 $ du 100 $ d'évaluation, soit une hausse de 1,73 %. Cela représente une augmentation de 17,41 $ pour une maison évaluée à 300 000 $.

La commission scolaire précise aussi que seuls les contribuables ayant payé par chèque, l'an dernier, recevront une enveloppe de retour. Ceux qui ont payé par voie électronique sont invités à répéter l'opération. Pascal Faucher

Transformation alimentaire: soutenir l'appétit d'innover

Québec apportera son soutien au Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ), dont le siège social se trouve à Granby, afin de soutenir le créneau d'excellence TransformAction dans la réalisation d'un projet qui permettra à des entreprises du secteur de la transformation alimentaire de s'approprier des pratiques d'affaires innovantes pour mieux concevoir, fabriquer et commercialiser leurs produits.

Le projet, estimé à 262 045 $, sera financé à hauteur de 183 431 $, conjointement par le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, par l'entremise du Programme d'appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d'excellence, et par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, dans le cadre du Programme Innov'Action agroalimentaire.

Rappelons qu'en mars dernier, le CTAQ avait également reçu une aide financière de 406 731 $ de la part du gouvernement provincial afin de consolider un projet de recherche de 1,2 million $ visant à augmenter la durée de conservation des aliments. Marie-Ève Martel




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer