Des citoyens de Farnham s'opposent à des poulaillers

La compagnie F. Ménard a besoin de deux... (123RF)

Agrandir

La compagnie F. Ménard a besoin de deux dérogations mineures pour construire des poulaillers sur un terrain lui appartenant sur le chemin des Coteaux à Farnham.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Farnham) La construction de deux poulaillers sur le chemin des Coteaux à Farnham par F. Ménard inquiète des citoyens du secteur. Ils craignent que l'entreprise ne profite de dérogations mineures pour construire six autres poulaillers sur le même terrain.

Trois citoyens ont interpellé le conseil lundi à ce sujet. L'un d'eux, Daniel Lussier, a interrogé les élus pour déterminer si les deux dérogations mineures demandées par la compagnie lui permettraient d'ajouter éventuellement d'autres poulaillers sur ce même lot.

Le maire Josef Hüsler n'a pu lui donner les assurances recherchées.

F. Ménard souhaite que le conseil l'autorise à construire des bâtiments agricoles sur un terrain où les marges de distance avec les habitations et le périmètre urbain ne respectent pas le règlement de zonage de la Ville. Le règlement 458 stipule que la distance entre un bâtiment agricole et la maison la plus proche doit être d'un minimum de 113,88 mètres et que sa distance du périmètre d'urbanisation doit être d'un minimum de 341,63 mètres. Or, le terrain concerné se trouve à 101 mètres de la maison la plus proche et à 255 mètres du périmètre­ d'urbanisation.

Le comité consultatif d'urbanisme s'est montré favorable à ce que les deux dérogations mineures soient accordées et le conseil allait entériner sa recommandation. Les élus ont toutefois convenu de reporter leur décision à la suite de l'intervention des citoyens. « On va en discuter avec notre directeur de l'urbanisme. Il va nous expliquer ce que la compagnie (F. Ménard) pourra faire avec les dérogations et ce qu'elle ne pourra pas faire », a expliqué M. Hüsler.

Le sujet devrait revenir à l'ordre du jour du conseil en août, a dit M. Hüsler.

Plaintes sur l'eau

La qualité de l'eau potable a été un sujet de conversation populaire la semaine dernière à Farnham­. Une vingtaine de citoyens se sont plaints auprès de la municipalité au sujet de la couleur et du goût de l'eau sortant­ de leurs robinets.

Des travaux sur les médias filtrants à l'usine de filtration d'eau de la Ville ont fait que l'eau envoyée dans le réseau d'aqueduc était « brouillée », indique François Giasson, directeur général de la Ville. Seule son apparence était différente, assure-t-il. « L'eau était bonne à la consommation. Elle respectait toutes les normes que nous impose le ministère de l'Environnement. »

Les travaux visaient à remplacer les six médias filtrants de l'usine. Ils se sont terminés vendredi et ont coûté 1 677 030 $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer