L'auteur d'un incendie criminel écope de 30 mois de prison

Yannick Gilbert avait admis avoir incendié un immeuble... (La Voix de l'Est)

Agrandir

Yannick Gilbert avait admis avoir incendié un immeuble de Granby par vengeance.

La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) La prison attend un homme de 37 ans reconnu coupable d'avoir volontairement incendié l'immeuble jadis situé au 384, avenue du Parc, à Granby.

Le 384, avenue du Parc avait été ravagé... (archives La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

Le 384, avenue du Parc avait été ravagé par les flammes le 1er avril 2015.

archives La Voix de l'Est

Réunies de nouveau au palais de justice, lundi, les parties se sont entendues pour imposer une peine de 30 mois de prison à Yannick Gilbert. L'incendiaire - qui habite aujourd'hui Trois-Rivières - avait déjà reconnu être l'auteur du sinistre qui avait jeté quatre locataires à la rue et causé pour 270 000 $ de dommages, le 1er avril 2015.

Lors de son plaidoyer enregistré en février dernier, M. Gilbert avait admis avoir agi par vengeance parce qu'il en voulait au propriétaire du triplex. Il a aussi reconnu ne pas avoir respecté toutes ses conditions de remise en liberté.

Ce n'est toutefois pas ce qui a fait sourciller la juge Julie Beauchesne, de la Cour du Québec­, lundi. En entendant la sentence proposée, la magistrate s'est dite étonnée de constater qu'aucun dédommagement n'était prévu pour le propriétaire du bâtiment. 

« Ç'aurait pu être plus sévère que ça (NB : que 30 mois de prison) ; il y a une absence de remboursement pour une perte de 270 000 $ et ça m'apparaît inacceptable », a dit la juge. Qui plus est, les parties ont dit ignorer si un assureur avait indemnisé le propriétaire. Elles ont cependant mentionné qu'au moins une locataire a exigé un dédommagement­ de l'accusé.

« Symbolique »

Me Serge Michon, de la défense, a précisé que son client ne roulait pas sur l'or, ce à quoi la juge a répondu que le don « pourrait être symbolique ». Elle a donné jusqu'à lundi prochain pour que la défense et la Couronne s'entendent sur un montant. Me Élise Côté-Lebrun, qui s'occupe de ce dossier pour le ministère public, était absente lundi pour fins de formation.

Yannick Gilbert possède des antécédents criminels de voies de fait armées, fraude, méfaits et port d'arme négligent.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer