Altruiste jusqu'au bout des doigts

Lison Désourdy contribue à sa façon à la... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Lison Désourdy contribue à sa façon à la campagne de financement de l'aire protégée de Bromont en confectionnant des sacs réutilisables uniques à l'effigie du Parc des sommets.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Bromont) Lison Désourdy est le genre de femme qui aime sortir des sentiers battus. Cet adage se transpose même dans son implication au projet d'aire protégée à Bromont, car elle confectionne des sacs réutilisables uniques, en quantité limitée, à l'effigie du Parc des sommets.

« Comme bien des gens de la région, je crois au Parc des sommets. Quand est venu le temps de participer à la campagne de financement, je cherchais une façon de faire d'une pierre deux coups en vendant des objets pour contribuer à la promotion du projet. Je voulais quelque chose qui sort de l'ordinaire, mais qui ne resterait pas sur une tablette », fait valoir l'ex-propriétaire de Bing Bang, un fabricant de vêtements et d'accessoires d'hiver en laine polaire à Bromont.

Question de mousser l'intérêt d'éventuels acheteurs, Mme Désourdy a décidé de confectionner 250 sacs uniques en assemblant des pièces de tissus colorés à la manière d'une courtepointe. Chacun d'eux est numéroté, précise-t-elle. « On a la chance d'avoir un projet unique qui ne se représentera jamais dans le futur. Alors il faut trouver des initiatives à la hauteur pour faire en sorte que les gens embarquent », lance la dynamique créatrice. 

Rappelons que la somme globale pour acquérir le flanc sud du mont Brome, soit les monts Spruce et Bernard de même que le secteur du Val 8, s'élève à 8,25 millions, en raison des taxes de vente applicables puis de la création d'un fonds de gestion pour la protection à long terme.

À ce jour, les partenaires dans cette initiative, soit Protégeons Bromont, la Société de conservation du mont Brome, Corridor appalachien, les Amis des sentiers de Bromont et Conservation de la nature Canada, ont recueilli près de 650 000 $ en dons privés et en engagements, sur un objectif d'un million.

De son côté, Bromont souhaite contribuer au projet à hauteur de 2,75 millions. Le groupe compte recevoir 3,5 millions du gouvernement provincial et un million d'Ottawa. En ce sens, une demande de subvention de 2,8 millions a été déposée par des partenaires du projet, de concert avec la Ville auprès du ministère du Tourisme. La décision de Québec est attendue d'ici octobre.

Engouement

Mme Désourdy a présenté ses sacs pour la première fois au public lors de la rencontre d'information concernant le Parc des sommets, qui a eu lieu le 22 juin dans le hall de l'aréna de Bromont. Une façon de prendre le pouls de l'intérêt pour son initiative personnelle, dit-elle. 

« La réponse de plusieurs personnes présentes a été très bonne. Je prends le temps d'agencer toutes les pièces pour que ce soit harmonieux. Les gens aiment le concept, alors je n'ai pas eu à travailler trop fort pour les convaincre d'acheter des sacs. »

Si tous les exemplaires sont vendus (à 50 $ l'unité), celle qui s'investit bénévolement dans la campagne de financement remettra 10 000 $ au projet d'aire protégée. Chaque personne qui se procure un sac aura droit à un reçu d'impôt de 40 $ émis par la Société de conservation du mont Brome. 

Les sacs sont actuellement offerts à la boutique Ubac de Bromont. De plus, les créations de Lison Désourdy seront bientôt disponibles dans le kiosque des partenaires du projet de parc qui sera installé sous peu près du supermarché Metro, à quelques pas du commerce d'équipements de sport. Il est également possible de faire des dons en ligne à conservationdelanature.ca/bromont-dons.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer