Un spectacle et des emplois tombés du ciel

Le Spectacle et Salon aérien des Cantons-de-l'Est 2017 aura... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Le Spectacle et Salon aérien des Cantons-de-l'Est 2017 aura lieu les 15, 16 et 17 septembre prochains. Le Salon de l'emploi ajoutera un volet réseautage au divertissement. Sur la photo: les deux porte-paroles de cette édition, Normand Brathwaite et Nathan Martin.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Bromont) Non seulement le Spectacle & Salon aérien des Cantons-de-l'Est (SSACE) en mettra plein la vue aux amateurs de bolides volants en tout genre les 15, 16 et 17 septembre, mais il permettra aussi aux intéressés de rencontrer sur place des employeurs dans le domaine de l'aéronautique.

« Le besoin est criant dans le domaine de l'aéronautique », souligne Jean-Sébastien Guay, responsable du développement des affaires chez Aéro Emploi. C'est pourquoi lors de l'édition 2017, le volet « salon » est mis de l'avant. 

« Je me rendais compte que beaucoup de compagnies avaient besoin de main-d'oeuvre », explique Alexis Étienne, directeur général du SSACE 2017. 

Après quelques coups de fil avec Aéro Emploi - plateforme informatique faisant le lien entre employeurs et chercheurs d'emploi dans le domaine de l'aéronautique -, ainsi qu'avec l'Association québécoise des transporteurs aériens (AQTA), le projet de salon de l'emploi a vu le jour.

Un minimum de 50 entreprises (possibilité de 600 emplois) seront présentes au Salon, en plus des forces armées canadiennes, qui à elles seules doivent combler 1000 postes par année dans le secteur de l'aéronautique.

Cette foire à l'emploi ne s'adresse pas seulement aux jeunes pilotes, mais bien à tous ceux qui s'intéressent à l'aéronautique. « On cherche oui des pilotes, mais aussi des mécaniciens, des ingénieurs, des peintres, etc. Quelqu'un qui veut travailler de près ou de loin dans le domaine de l'aviation est le bienvenu », mentionne le directeur­ général. 

Il sera donc possible pour les passionnés de l'aviation de serrer des mains, de passer des entrevues et de peut-être repartir avec un emploi. 

« Cette plate-forme [Aéro Emploi], qui est virtuelle, on la transforme en quelque chose de réel », indique Alexis Étienne. 

En plus de permettre aux employeurs et chercheurs d'emploi de pouvoir se rencontrer en personne, l'événement sera une belle occasion pour les multiples entreprises de réseauter entre elles. « On voulait permettre aux entreprises de connecter entre elles, d'échanger les meilleures pratiques », souligne

Jean-Sébastien­ Guay.

Des entreprises régionales, nationales et internationales seront au rendez-vous, en plus du porte-parole officiel de cette année : Normand Brathwaite. « La rumeur est que je suis pilote. Je veux démentir ça aujourd'hui : je ne suis pas pilote. Mais j'adore voler ! C'est toutefois ma conjointe Marie-Claude qui pilote (l'hélicoptère), moi je m'assois derrière et je relaxe ! », explique-t-il en riant.

Un porte-parole junior sera également présent. Il s'agit de Nathan Martin qui, depuis sa visite lors d'une édition antérieure du Spectacle aérien des Cantons-de-l'Est, rêve de devenir pilote pour les Forces armées canadiennes. Il est actuellement sergent pour les cadets de l'air.

Si l'édition de 2017 innove par son volet réseautage, le spectacle n'est toutefois pas à omettre. Des avions statiques militaires et civils seront exposés au sol pour la durée de l'événement. 

Le ciel du vendredi accueillera une séance d'entrainement pour les différents pilotes. Le samedi, les festivaliers auront droit aux performances des Snowbirds­ des Forces canadiennes, à celles de l'équipe d'un CF-18 (avion de combat), des pilotes Dan Marcotte­, Manfred Radius, Gordon­ Price, Martin Hivon, et du groupe YakAttack Airshows. Le dimanche, les militaires seront une fois de plus à l'honneur, avec des spectacles mettant en vedette un Griffon (hélicoptère), un vol L-29 (jet), et une démonstration de combat infanterie. Pour connaître l'ensemble de la programmation et pour voir des images des engins volants en vedette, rendez-vous au www.ssace.ca.

Parc des sommets

François Dandenault, président du conseil d'administration du SSACE, souligne qu'un montant (toujours indéterminé) sera remis à la cause du Parc des sommets de Bromont après les festivités. 

« On voulait donner un côté environnemental [à l'événement]. D'ailleurs il sera possible de se procurer des produits biologiques et locaux de la région de Bromont », dit-il. 

Les festivaliers pourront également faire un don à la cause du Parc des sommets, qui est, selon M. Dandenault, chère aux Bromontois.

Les billets sont actuellement disponibles en prévente sur le site web de la SSACE. L'événement se tiendra à l'aéroport Roland-Désourdy les 15, 16 et 17 septembre­, de 10 h à 17 h.

Trente-cinq mille spectateurs étaient présents lors de la dernière édition, en 2014. Quarante mille sont attendus pour l'édition 2017.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer