Des Diligents mécontents de l'état des routes

Des Dilligents ont une fois de plus critiqué... (Marie-Ève Martel)

Agrandir

Des Dilligents ont une fois de plus critiqué l'état des routes lors de la séance du conseil municipal, lundi soir, et ce qu'ils considèrent être du laxisme de la part des élus face au problème.

Marie-Ève Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Stukely-Sud) La grogne à l'égard des travaux de voirie ne s'apaise pas à Stukely-Sud. Des Diligents ont une fois de plus critiqué l'état des routes lors de la séance du conseil municipal, lundi soir, et ce qu'ils considèrent être du laxisme de la part des élus face au problème.

Plusieurs ont pointé du doigt la machinerie et les pratiques de l'entrepreneur chargé de réparer les routes pour expliquer leur piètre état. La municipalité doit ensuite payer la compagnie pour qu'elle répare les chemins qu'elle endommage elle-même, ont-ils ajouté.

« Allez-vous lui envoyer une mise en demeure ? », a notamment demandé une citoyenne. Le maire Eutiquio Alvarez a répondu par la négative, alléguant que la responsabilité n'est pas encore hors de tout doute attribuable à l'entreprise, bien qu'il reconnaisse que celle-ci devrait se mettre à agir en bon citoyen corporatif. 

Un peu plus tard, il a toutefois déclaré que ce n'était « pas normal que nous payions et que lui détruise » les routes. « (L'entrepreneur) prétend qu'il a un droit acquis, et c'est une compagnie locale », a affirmé l'élu pour expliquer les prétentions de la compagnie d'excavation qui emprunte les chemins municipaux malgré un règlement adopté par le conseil, en 2010, interdisant la circulation lourde en dehors des routes provinciales numérotées. 

Ivan Francoeur, qui demeure sur l'un des chemins frappés par cet interdit de circulation, est alors sorti de ses gonds. « Il passe de 25 à 30 camions par jour, je n'exagère pas ! Ça fait cinq ans que ça dure et qu'on demande au conseil d'agir, a-t-il rugi. Vous avez l'autorité de le faire. Vous pouvez appliquer le règlement municipal, mettre des panneaux d'arrêt, des cônes, des dos d'âne. Personne au conseil ne prend la part des citoyens. Vous protégez les camionneurs. Pourquoi les protégez-vous ? »

« On va discuter avec l'entrepreneur, on va voir ce qui va sortir de tout ça », s'est engagé M. Alvarez, ajoutant qu'il était prêt à rencontrer la direction régionale du ministère des Transports concernant la situation, et ce, dès que la grève des ingénieurs de l'État tirerait à sa fin.

Surveiller les camions

Stukely-Sud étudie aussi la possibilité d'installer trois caméras de surveillance à l'entrée de la carrière de la municipalité pour évaluer le tonnage et la provenance des camions qui y circulent. On espère ainsi valider si les redevances reçues par la municipalité correspondent à ce qu'elles devraient être, mais aussi vérifier si les itinéraires empruntés par les camions sont conformes à la réglementation municipale sur la circulation lourde.

Le maire a par ailleurs confirmé qu'encore cette année, une enveloppe de 250 000 $ serait allouée à l'entretien et à la réparation des chemins de la municipalité. Il n'a toutefois pas pu préciser la nature des travaux, leur date prévue et les routes ciblées.

Le retour de la DG incertain

En séance, le maire Alvarez a par ailleurs confirmé que le retour au travail de la directrice générale, Louisette Tremblay, était prévu pour le lundi 19 juin prochain. 

L'élu ne semble toutefois pas convaincu que sa fonctionnaire sera de retour en poste à cette date. Les élus ont d'ailleurs voté pour embaucher, advenant une troisième prolongation de son arrêt de travail, un directeur général d'appoint pour soutenir la secrétaire-trésorière Guylaine Lafleur, qui assure l'intérim depuis le début du mois d'avril. Les élus n'ont toutefois pas approché de candidat.

En outre, le conseil a voté une prime salariale rétroactive au début avril de 200 $ par période de 15 jours de paie à Mme Lafleur pour rétribuer la charge de travail supplémentaire occasionnée par l'absence de Mme Tremblay.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer