Surplus de 1,5 M $ à Cowansville

La construction résidentielle et commerciale a permis à... (Alain Dion, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La construction résidentielle et commerciale a permis à la Ville de Cowansville d'augmenter ses revenus de taxes foncières de 125 000 $ en 2016.

Alain Dion, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) La Ville de Cowansville a dégagé un surplus de 1 505 249 $ en 2016. Cela porte son surplus accumulé non affecté à 2 662 179 $.

Des droits de mutation records, l'impact de la vitalité de la construction résidentielle et commerciale et une baisse des dépenses expliquent le montant du surplus, a indiqué Josée Tassé, trésorière de la municipalité.

Les revenus obtenus lors de la vente de propriétés existantes - la fameuse taxe de bienvenue -, ont été en hausse de 300 000 $ par rapport à 2015, a-t-elle noté. La Ville a obtenu 629 402 $ grâce à cette taxe, un niveau jamais atteint. Le record précédent datait de 2011, alors que la municipalité avait récolté 548 587 $ en droits de mutation.

Les nouvelles constructions, autant résidentielles que commerciales, ont rapporté des taxes foncières additionnelles de 125 000 $ dans les coffres de la Ville, ajoute Mme Tassé. Les hausses ont été de 56 000 $ pour le côté résidentiel et de 45 000 $ pour le commercial. Le reste provient des secteurs industriel­ et agricole.

La Ville a également obtenu une compensation de 115 000 $ du gouvernement du Québec pour les efforts de recyclage de ses citoyens.

Le renouvellement d'un prêt et la contraction d'un emprunt ont aussi permis de dégager ce surplus, a dit Mme Tassé. Les deux transactions se sont conclues avec des taux de 1,68 et de 1,8 %.

« Ce sont vraiment des taux très bas. Ça va finir par remonter, c'est certain, mais on ne sait pas quand. Il faut en tenir compte quand on prépare le budget et se prémunir contre une éventuelle hausse », soutient-elle en entrevue.

Le conseil a décidé la semaine dernière de prendre un montant de 280 000 $ pour réduire un prêt qui arrivera à échéance en novembre. Le capital à rembourser sera de 2,67 millions de dollars, a dit Mme Tassé. Le taux d'intérêt du prêt est de 2,21 %. Elle estime pouvoir­ obtenir un meilleur taux.

Dette

En date du 31 décembre, la dette de la Ville était de 26 955 746 $. De ce montant, la Ville en assume 23 303 814 $. Le reste (capital et intérêts) est à la charge du gouvernement­ du Québec.

Les états financiers 2016 ont of­ficiellement été déposés mardi dernier. Ils seront présentés à nouveau le 19 juin, à 19 h 30 à la salle du conseil, lors d'une rencontre d'information en présence de représentants de la firme comptable Raymond Chabot Grant Thornton.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer