Endormi au volant sur la 10

Un employé de Diligence Express, une entreprise granbyenne... (Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Un employé de Diligence Express, une entreprise granbyenne de transport de courrier, a été intercepté mardi par les policiers de Granby après que sa conduite erratique eut été signalée - et filmée - par un citoyen.

Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

Un employé de Diligence Express, une entreprise granbyenne de transport de courrier, a été intercepté mardi par les policiers de Granby après que sa conduite erratique eut été signalée - et filmée - par un citoyen.

Le conducteur de 66 ans circulait sur l'autoroute 10 non loin de Granby, vers 14 h 50, lorsqu'il a brusquement bifurqué dans le fossé central avant de revenir tant bien que mal sur sa voie. La manoeuvre est impressionnante, comme on peut le constater dans une vidéo tournée par un citoyen et diffusée par TVA, et a certainement donné la frousse à l'automobiliste qui se trouvait dans la voie de droite, près de lui.

« Les policiers ont vu la vidéo parce que le monsieur qui l'a faite est venu la montrer sur les lieux de l'interception, fait savoir Daniel Tanguay, porte-parole du Service de police de Granby. Le conducteur a été vérifié. Il n'avait pas les capacités affaiblies par la drogue ou l'alcool. Il était fatigué et il dit s'être endormi. Il était debout depuis 4 h du matin. »

Quelqu'un de chez Diligence Express est venu le prendre en charge pour éviter qu'il ne reprenne la route, ajoute-t-il. L'employé s'en est tiré avec un avertissement des policiers et une demande de vérification de ses aptitudes de conduite.

« La fatigue est l'une des principales causes de décès sur les routes du Québec, peut-on lire sur le site Internet de la Société de l'assurance automobile du Québec. Chaque année, elle est en cause plus d'une fois sur cinq dans l'ensemble des accidents provoquant des blessures ou la mort. » 

Quant à la personne qui a tourné la vidéo de 30 secondes, elle semble l'avoir fait avec son cellulaire et tout porte à croire qu'elle se trouvait derrière le volant, enfreignant du coup le code de la sécurité routière. La Sûreté du Québec aurait d'ailleurs posé des questions aux policiers de Granby à ce propos. Sa vitesse, qui dépassait 120 km/h, était aussi bien au-delà de la limite de vitesse permise.

« C'est sûr que si c'est le conducteur qui a pris la peine de filmer avec son cellulaire, il est en infraction et il risque d'avoir une sortie de route », prévient le porte-parole de la SQ, Claude Denis, alors que les campagnes de sensibilisation et les opérations policières sur l'utilisation du cellulaire au volant se multiplient.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer