Toutes les raisons sont bonnes pour rouler!

Une vingtaine de cyclistes ayant participé au défi... (Catherine Trudeau, La Voix de l'Est)

Agrandir

Une vingtaine de cyclistes ayant participé au défi André Harbec au profit de l'APHPBM ce dimanche ont été accueillis pour se reposer après une longue fin de semaine à pédaler.

Catherine Trudeau, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Cowansville) Pas moins de 3200 $ ont été amassés en fin de semaine dans le cadre du 4e Défi André Harbec. La somme accumulée par les cyclistes sera remise à l'Association des personnes handicapées physiques de Brome-Missisquoi (APHPBM). Et c'est autant par défi personnel que pour la noble cause que les participants ont enfilé les kilomètres.

Cette année, il était possible de pédaler un parcours de 65 km, en plus du classique 125 km des éditions précédentes. Près de 30 cyclistes ont pris part à l'événement qui s'est terminé dimanche après-midi au parc Davignon de Cowansville. Une collation était organisée par l'association pour célébrer la fin des trois jours de course. 

Quelques cyclistes ont partagé­ la raison de leurs efforts. « C'est un peu pour aider les handicapés et c'est un peu pour faire le défi », explique Barbara­ Jack, qui a participé au 65 km. La cycliste d'expérience, qui prenait part pour la première fois au défi, souligne qu'il n'y a pas de personnes handicapées dans sa famille, mais que la cause reste importante. 

De son côté, Denis Jutras, un membre de l'APHPBM­, en était à sa deuxième participation. « Chacun a son défi personnel. Le mien, c'était de faire les 65 km les trois jours », dit l'homme de 63 ans, qui a commencé à faire du vélo à 58 ans. Et la raison est en lien direct avec le handicap physique. 

« Mon épouse est décédée d'une maladie dégénérative, raconte-t-il. On est rentrés membres de l'association à ce moment-là ». Le sportif de fraîche date, qui avait fière allure à la suite de la réussite de son défi personnel, explique qu'il n'en a pas toujours été ainsi. « Lorsqu'elle est décédée, c'est là que j'ai commencé à faire du vélo (l'année suivante). Sa maladie dégénérative a duré cinq ou six ans. Pendant ces années-là, je lui ai consacré ma vie. Je me négligeais, je me sacrifiais pour elle. J'avais pris pas mal de poids, il fallait que je me rétablisse », poursuit-il. L'homme dit être à présent plus en forme, et la cause des handicapés physiques lui « tient à coeur ».

Éric Laliberté, quant à lui, pédalait pour lui-même, mais était content que ses efforts soient payants pour d'autres. « La cause, oui est importante, mais c'est surtout pour la passion du vélo (qui le motive). Par défi personnel. Mais si en même temps on peut en aider d'autres pour des bonnes causes, ça nous fait plaisir . »

Une inspiration nommée Frances

Au départ, les fonds accumulés par le Défi permettaient l'entraînement d'un nageur olympique originaire de Cowansville, puis ils furent remis à l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins. 

Mais si les deux dernières éditions se sont déroulées au profit de l'APHPBM, ce n'est pas sans raison. 

« La raison spéciale, c'est Frances. Elle est tout le temps de bonne humeur. C'est une handicapée. Elle était supposée ne plus pouvoir marcher ou se tenir debout, et là, elle marche toute seule. Nous autres, 95 % du monde est déprimé, puis on n'a même pas de handicap », explique l'instigateur de l'événement, André Harbec, en parlant d'une membre du conseil d'administration de l'APHPBM. Il animera d'ailleurs plus tard cette année un souper dansant au bénéfice de l'APHPBM, où il jouera de la guitare. « Je fais ça pour eux autres. Ça me force à me dépasser et eux ont du fun puis de l'argent pour faire ce qu'ils veulent ».

Malgré un nombre supérieur de participants, les fonds amassés cette année (3200 $) sont moindres que ceux de l'an dernier (5500 $). Rappelons que l'APHPBM lutte principalement pour une accessibilité plus grande des personnes handicapées dans tous les espaces de la vie sociale.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer