Un circuit cyclable unificateur à Waterloo

Les pistes cyclables de Waterloo seront repavées et... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

Les pistes cyclables de Waterloo seront repavées et 1,7 km de piste sera ajouté pour offrir une meilleure expérience aux résidents et aux touristes, notamment en liant les secteurs des rues Taylor et Lewis de façon sécuritaire.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

Les pistes cyclables de Waterloo, sur lesquelles pédalent chaque année quelque 400 000 touristes, seront rénovées, déplacées, et se verront même ajouter 1,7 km de tronçons pour permettre aux visiteurs comme aux résidents de circuler de façon agréable et sécuritaire, d'un bout à l'autre de la municipalité.

Le projet, réalisé par la Ville de Waterloo et Tourisme Waterloo, a pu voir le jour notamment grâce à l'octroi d'une subvention de 112 500 $ du député de Shefford­ Pierre Breton dans le cadre du Programme d'infrastructure communautaire du Canada 150 (PIC 150). Pour le député de Shefford, un tel projet méritait d'être soutenu financièrement. « Les pistes cyclables ont un impact économique incroyable pour la ville de Waterloo. C'est 400 000 personnes qui les utilisent chaque année. Alors toutes les améliorations qu'on peut leur apporter, c'est un atout supplémentaire pour la ville de Waterloo­ », croit-il. Effectivement, la ville de Waterloo est le lieu de passage de trois pistes cyclables, dont l'Estriade­, qui est parmi les 10 pistes les plus prisées au Canada, et considérées comme la troisième meilleure au Québec.

« C'est principalement la piste cyclable qui nous amène des touristes. Ça et le patrimoine, et souvent les gens combinent les deux », explique Denise Lauzière, conseillère municipale et membre du conseil d'administration de Tourisme Waterloo. La nouvelle piste unificatrice présentera d'ailleurs des panneaux de signalisation pour mieux orienter les cyclotouristes vers les attraits de la municipalité, dont les parcs et les bâtiments patrimoniaux. 

Une grande partie des nouveaux tronçons redonnera vie à l'ancien réseau ferroviaire, et au total, 1,7 km sera ajouté au circuit actuel, pour un circuit cyclable long de 7 km. « 7 km de piste cyclable, sur un territoire de 11 km carrés, c'est beaucoup », fait valoir Pascal Russell­, maire de Waterloo. 

Mode de vie proactif

« On s'aperçoit avec les années que les citoyens qui sont à la retraite, de plus en plus, bougent, font du vélo. En leur offrant ce produit-là, on leur permet de continuer comme ça », juge le maire de la ville, qui croit que le projet s'adresse non seulement aux touristes, mais également à l'ensemble des résidents de Waterloo. « Oui, c'est pour les touristes, mais aussi pour les citoyens, parce qu'on prône un mode de vie proactif. Avec une circonférence de 11 km carrés, c'est facile de se promener en vélo, à pied, en patin ou en longboard­ », croit-il. 

Notamment, le nouveau réseau, éclairé et sécuritaire, permettra de se rendre à toutes les écoles de la ville.

Au total, l'investissement est de 225 000 $. 112 500 $ proviennent du PIC 150, 100 000 $ de la Ville de Waterloo, et 12 500 $ de Tourisme Waterloo. La Ville et Tourisme Waterloo sont actuellement en appel d'offres et croient que les travaux pourront débuter vers la fin du mois de juin. Certains terrains où la nouvelle piste prend place sur les plans n'appartiennent toutefois pas encore à la ville, mais selon Denise Lauzière, si des problèmes surviennent, le parcours sera simplement révisé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer