Le Zoo de Granby reçoit 150 000$ d'Ottawa

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, est... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, est tombée sous le charme du nouvel attrait « dinozoo », au coeur du concept proposé par le Zoo de Granby dans le cadre des festivités Canada 150. On la voit ici en compagnie de son collègue Pierre Breton, député de Shefford puis de Paul Gosselin, DG du Zoo.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Un voyage nocturne de la préhistoire à l'ère moderne avec la biodiversité en toile de fond. C'est l'expérience que proposera au public le Zoo de Granby dès cet automne par le biais d'un circuit où les technologies multimédias seront omniprésentes. Ce projet verra le jour grâce à une subvention d'Ottawa avoisinant 150 000 $, annoncée jeudi par la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly.

Un brachiosaure en mouvement en arrière-plan, la ministre du Cabinet Trudeau n'a pas tari d'éloges à propos des concepts novateurs mis de l'avant par le Jardin zoologique. « Quoi de mieux que le Zoo de Granby pour arriver avec un projet extraordinaire pour améliorer la conscience environnementale, parler aux jeunes et aux moins jeunes de l'histoire de notre environnement, de notre planète. [...] C'est important qu'une institution avec une telle histoire, une telle profondeur d'expertise puisse continuer pour plusieurs années », a-t-elle indiqué en point de presse.

De fait, des organisations à travers le pays ont déposé des projets totalisant 1,7 milliard $, sollicitant une part de l'enveloppe de 200 millions $ du Fonds Canada 150, associé aux célébrations entourant l'anniversaire de la Confédération.

Le concept « Un zoo la nuit » a su capter l'attention, décrochant une subvention de 148 750 $ du fédéral. Le député de Shefford, Pierre Breton a par ailleurs été persuasif pour mettre le projet de l'organisation phare sous les projecteurs. « Je sais que j'ai pu être tenace, a-t-il lancé lors de son passage au lutrin, faisant un clin d'oeil à la ministre du Patrimoine. [...] Dans tout le programme Canada 150, il y a des festivités à travers le [pays]. Et dans la région, ici à Granby, on va pouvoir en profiter. »

Pour être retenues, les initiatives devaient concorder avec quatre thématiques. Primo, la réconciliation avec les peuples autochtones. Secundo, la jeunesse et tertio l'environnement. La diversité puis l'inclusion bouclent le quatuor.

Un « message fort »

De son côté, le directeur général du Zoo, Paul Gosselin, s'est dit ravi de l'intérêt d'Ottawa envers la créativité de l'équipe du Jardin zoologique. « L'octroi de cette subvention est pour nous un message fort », a-t-il mentionné, qualifiant de « divertissante, éducative et inclusive » l'activité qui prendra son envol le 1er septembre pour se terminer le 19 octobre.

L'expérience, qui aura lieu les soirs de week-ends (vendredi au dimanche), s'articulera autour d'infrastructures en place dans le tout nouveau « dinozoo » puis dans le monde d'Asie, auxquelles on greffera des effets multimédias. On parle notamment de projections, d'animations ainsi que de jeux d'éclairage.

La majorité de la somme octroyée par Ottawa servira à concocter ces « effets spéciaux ». « On va passer à travers un voyage dans le temps qui va commencer avec la préhistoire jusqu'à l'ère moderne, toujours en exploitant le monde de la faune », a fait valoir M. Gosselin. La découverte d'espèces menacées - le Zoo en compte 31 - sera aussi au programme. Une équipe composée de biologistes et d'éducateurs chapeauteront entre autres cette activité nocturne.

Or, il s'agit d'un projet qui était dans le collimateur depuis quelques années, a confié en entrevue le DG. « On est venu combiner une nouvelle expérience avec les fêtes Canada 150, mais ça bouillonnait déjà du côté créatif chez nous. En fait, on voulait exploiter davantage le Zoo en soirée. Peu importe de quelle façon on anime le site la nuit, il y a quelque chose de magique qui se dégage qu'on ne voit pas le jour. » L'accès au parc aquatique en soirée est aussi dans les cartons.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer