École de la Haute-Ville: un directeur tabassé par un élève

L'élève a refusé de suivre le directeur-adjoint dans... (Janick Marois, La Voix de l'Est)

Agrandir

L'élève a refusé de suivre le directeur-adjoint dans une pièce où les policiers voulaient l'interroger au sujet d'une arme amenée à l'école. C'est à ce moment que l'altercation a eu lieu.

Janick Marois, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Un directeur-adjoint de l'école secondaire de la Haute-Ville a été tabassé par un élève, mercredi. Bien que blessé, le cadre a obtenu son congé de l'hôpital tandis que l'adolescent de 15 ans devra faire face à des accusations criminelles.

«En 30 ans d'expérience, j'ai pas vu ça... (Alain Dion, La Voix de l'Est) - image 1.0

Agrandir

«En 30 ans d'expérience, j'ai pas vu ça souvent, dit le directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, Éric Racine. C'est assurément un geste inacceptable.»

Alain Dion, La Voix de l'Est

L'élève de 2e secondaire a d'abord été impliqué dans une bagarre survenue avec un autre adolescent au parc Victoria, sur l'heure du midi. Durant l'échauffourée, il aurait exhibé un pistolet ; il s'agirait soit d'un fusil à air comprimé, de type paintball ou d'une fausse arme.

Interpellée, la police de Granby s'est présentée à l'établissement de la rue Lansdowne afin de rencontrer l'élève fautif. Celui-ci a refusé de suivre le directeur-adjoint dans la pièce où étaient les policiers, ce qui a mené à l'altercation.

« Le cadre a été roué de plusieurs coups de poing à la tête et au dos », indique le directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, Éric Racine, joint par La Voix de l'Est.

Le directeur-adjoint d'une trentaine d'années s'est contenté de parer les coups. Les policiers ont arrêté l'adolescent, qui a été emmené au poste de police puis relâché. Il devra se présenter en cour pour répondre d'accusations de voies de fait et de menaces.

Sanction

En plus d'une suspension à durée indéterminée de l'école, il lui est interdit d'approcher ou de communiquer avec sa victime. M. Racine n'exclut toutefois pas que l'adolescent puisse retourner en classe d'ici la fin de l'année scolaire. 

« Pour l'instant, on fait l'analyse du dossier et on laisse retomber la poussière, dit-il. Côté sanction, plein de choses peuvent être envisagées. » Si l'élève ne retourne pas en classe, « il y a d'autres façons d'assurer sa scolarisation », dit le directeur général.

« Il n'avait pas une longue feuille de route » en termes de mauvais comportements, ajoute-t-il.

Une « équipe multidisciplinaire de post-vention » a été mise en place à l'école de la Haute-Ville pour soutenir les élèves et employés qui en ressentent le besoin. Quant au directeur-adjoint, il est en repos chez lui pour au moins deux jours.

Il se porte bien, dit M. Racine, mais reste aux aguets puisque les répercussions des coups à la tête peuvent se manifester de façon latente. 

Son moral ne serait pas trop affecté. Il a même rendu visite à ses collègues, jeudi matin, afin de les rassurer. « Pour lui, c'était un geste isolé et il a bien réagi. Il a tout fait ce qu'il fallait. » Il n'a pas répondu aux appels de La Voix de l'Est.

Prévention

« Même avec des mesures préventives, on n'est jamais à l'abri qu'une personne s'emporte, souligne le directeur général de Val-des-Cerfs. On est contents qu'il n'y ait pas eu plus de blessures que ça. On va essayer de trouver des façons de prévenir ce type d'incident là de manière plus serrée. »

« En 30 ans d'expérience, j'ai pas vu ça souvent, ajoute-t-il. C'est assurément un geste inacceptable. Personnellement, je suis ébranlé. Je trouve toujours déplorables les gestes de violence dans la société et dans les établissements scolaires. »

La directrice de l'école de la Haute-Ville, Anne-Marie Ménard, a refusé de commenter l'altercation. Il n'a pas été possible non plus, jeudi, de joindre le président de l'Association des directrices et directeurs d'établissements d'enseignement de Val-des-Cerfs, François­ Riendeau.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer