Il ne craint pas la détention

« C'était un plaisir solitaire pour lui, a dit... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

« C'était un plaisir solitaire pour lui, a dit l'avocat de M. Moreau, Me Gilles Thibault. Il n'a pas le profil type du parfait pédophile. »

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Sorel-Tracy) Interrogé avant le début de l'audience au palais de justice de Sorel-Tracy, le prêtre Daniel Moreau a dit ne pas être effrayé par la perspective d'aller en prison.

« Je connais l'aumônier de la prison ici et j'ai accompagné plusieurs hommes en prison », a-t-il mentionné. Il ne s'est pas dit nerveux.

Avez-vous tiré une morale de votre histoire ? Blâmez-vous le célibat imposé aux prêtres ? « Ça n'a aucun rapport, a-t-il répondu. C'est plus complexe que ça. »

M. Moreau a déjà soutenu un prêtre qui avait les mêmes déviances, ce qui a pu l'inciter à l'imiter, a souligné son avocat, MGilles Thibault, à La Voix de l'Est.

« Comme je l'ai déjà dit, c'était un plaisir solitaire pour lui, a ajouté le juriste. Il n'a pas le profil type du parfait pédophile. »

En entrevue, M. Moreau a insisté sur le fait que le logiciel utilisé par les policiers pour repérer les documents illicites n'est pas au point, ce qui explique que les accusations soient passées de quelque 20 000 à 3405 fichiers.

Un représentant de l'Archevêché de Québec a assisté à l'audience, mardi, mais a refusé de commenter. Tout comme le représentant de la Couronne, Me Simon Murray.

« C'est impardonnable »

Présente à la cour, une femme de Beloeil qui soutient avoir connu le curé Moreau du temps où il animait chez les scouts s'est dite satisfaite de la sentence imposée au sexagénaire.

« J'ai fait du scoutisme pendant 30 ans et les enfants qui ont connu M. Moreau sont adultes aujourd'hui, dit la dame qui a souhaité garder l'anonymat. Ces enfants-là, ils l'adulaient, ils lui faisaient confiance. Tout le monde a été affecté là-dedans. C'est impardonnable ce qu'il a fait. »

« Je crois encore au scoutisme, mais il faut être plus vigilant envers les adultes », a-t-elle ajouté. Daniel Moreau a été curé aux paroisses Sainte-Marie et Immaculée-Conception de Granby de 1996 à 2009 et a fait partie du mouvement scout pendant 33 ans.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer