Monte ton mont: les sentiers officiellement ouverts

Environ 200 personnes ont pris part à la première... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Environ 200 personnes ont pris part à la première édition de Monte ton mont à Bromont, qui lançait l'ouverture des sentiers pour la saison estivale.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Bromont) Environ 200 personnes ont pris part, jeudi soir, à la première édition de Monte ton mont à Bromont. L'activité marquait l'ouverture officielle des sentiers pour la saison estivale, après quelques semaines de dégel.

Pierre Harvey, l'un des plus grands fondeurs et cyclistes canadiens de l'histoire, était sur place après avoir annoncé dans La Voix de l'Est, jeudi, son implication comme porte-étendard - aux côtés de son fils Alex - de la campagne de financement du projet de parc protégé à Bromont.

La campagne de financement pour l'acquisition des 150 hectares de forêts du futur Parc des sommets s'est entremêlé à l'activité festive Monte ton mont à Bromont. « Il faut absolument continuer à vous rassembler et à vous mobiliser pour que ce parc soit conservé à perpétuité. C'est un joyau qu'il faut préserver », a lancé Pierre Harvey avant que le départ vers le Pic du chevreuil soit lancé. 

Trois façons étaient proposées pour s'y rendre : en vélo, à pied ou à dos de cheval.

« Il y a neuf sommets à Bromont. Le sommet où on va c'est le Pic du chevreuil qui est entre le mont Horizon et le mont Brome, explique Michel Matteau, président des Amis des sentiers de Bromont, organisme qui gère les 104 km de sentiers publics dans la municipalité. Ça donne une vue extraordinaire sur le futur parc. C'est pour ça qu'on voulait amener la communauté à cet endroit. »

Les participants qui se sont rendus au sommet ont obtenu un coupon pour une consommation au Edgar Hyperlodge où la fête s'est poursuivie. 

Certains d'entre eux étaient là pour le sport, d'autres pour la cause. C'est le cas de Julie, venue marcher avec les siens. « On est ici parce que c'est super important de préserver les espaces verts à Bromont autant pour nous que pour les générations à venir. »

L'événement organisé par les Amis des sentiers et par le Centre national de cyclisme de Bromont deviendra un rendez-vous annuel. Le 18 mai, à 18 h, est la date à inscrire à son agenda. 

Quant au projet de parc, déjà 620 000 $ ont été amassés sur l'objectif à atteindre de 1 M $ d'ici la fin de l'été. « Nos gouvernements veulent voir si les Bromontois sont mobilisés avant de passer à la caisse », mentionne Pierre Vinet, membre du comité exécutif du projet.

L'été promet d'être chargé en propositions pour amasser les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet.

Du nouveau en 2018

Les randonneurs et les cyclistes pourront se procurer un abonnement donnant accès à l'ensemble du réseau privé et public de sentiers en 2018, a annoncé Michel Matteau. 

« On se dirige, pour 2018, vers une seule cartographie, une seule tarification, une passe pour l'ensemble des réseaux privés et publics. Ça va donner 134 km de sentiers toutes vocations confondues. »

Bromont deviendra la ville où il y a le plus de kilomètres de sentiers au Québec, selon M. Matteau. Pour les sentiers municipaux, gérés et entretenus par les Amis des sentiers, des cartes de membres sont déjà disponibles - il y a 1200 membres - et les contributions volontaires sont appréciées, mais l'accès est gratuit. Quant au réseau privé, il faut se procurer des cartes d'accès. 

Avec l'entente qu'annonce M. Matteau, une seule carte permettra d'accéder à tous ces sentiers de vélo et de marche. 

« Une partie du coût ira au privé et l'autre partie va rester au public. Ce sera plus facile pour les touristes et les citoyens. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer