Plus de 270 participants au Tour du silence de la région

Organisateur principal de la tranche granbyenne du Tour... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Organisateur principal de la tranche granbyenne du Tour du Silence, Guy Racine rapportait un peloton comprenant entre 150 et 200 personnes.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Plus de 270 cyclistes ont pris le départ à Granby et à Bromont mercredi soir dans le cadre du Tour du Silence, un événement provincial tenu à la mémoire des personnes tuées et blessées sur les routes du Québec.

À Granby, l'organisateur principal Guy Racine rapportait un peloton comprenant entre 150 et 200 personnes. « Ça vient chercher pas mal de cyclistes. Une partie de notre club, naturellement, mais aussi d'autres cyclistes qui sont sensibilisés par la cause », remarque le président des Cyclones de Granby. 

Le Tour du Silence fait notamment la promotion d'un meilleur partage de la route.

Bien qu'il considère que 75 % des automobilistes respectent la distance minimale de 1,5 m par rapport aux cyclistes, M. Racine estime que les accidents sont encore trop fréquents. 

« Les agressifs sont de plus en plus agressifs. Ils ne se gênent pas pour nous frôler, nous klaxonner et nous crier après », déplore le Granbyen. La piètre qualité de nombreuses routes du Québec nuit également à la cohabitation des différents modes de transport.

Guy Racine garde néanmoins espoir. Selon lui, les campagnes de sensibilisation menées par la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), jumelées à des événements tels que le Tour du Silence, contribuent à offrir aux cyclistes un environnement plus sécuritaire. 

Alors que le Tour s'amorçait à 18 h 30 dans la plupart des régions du Québec, la tranche granbyenne a débuté une demi-heure plus tôt afin de répondre aux exigences du service de police local.

Cycliste aguerri, le député provincial François Bonnardel devait participer à titre de président d'honneur. Le caquiste a toutefois dû se rendre à l'extérieur du pays pour des raisons familiales. 

Une édition inclusive à Bromont 

Du côté de Bromont, le Tour du Silence a réuni près de 120 cyclistes, selon les informations publiées sur la page Facebook de l'événement.

L'ex-footballeur Steve Charbonneau oeuvrait comme président d'honneur pour une deuxième année d'affiliée. Aujourd'hui directeur exécutif de la Fondation des sports adaptés, il tenait à « amener sa gang » avec lui. Une délégation de huit participants devait d'ailleurs prendre le départ aux commandes de vélos à main. 

« Je pense qu'à la Fondation, on est super bien placés pour comprendre, malheureusement, qu'il y a parfois des accidents qu'on ne contrôle pas, souligne le Bromontois. On a quelques membres qui sont des victimes d'accidents de la route. Les séquelles, quand c'est pas fatal, ça peut hypothéquer pas mal... »

Loin de blâmer uniquement les automobilistes, Steve Charbonneau est d'avis que les cyclistes doivent également prendre leurs responsabilités. « On dit qu'on ne contrôle pas tout, c'est vrai. Mais quand tu roules trois ou quatre de large dans un chemin de campagne... Ou ceux qui roulent encore, aujourd'hui en 2017, sans casque ou avec des écouteurs... », observe-t-il. 

« Mais ça ne pardonne pas un automobiliste qui rentre dans un peloton. »

Notons que le port du casque est absolument obligatoire dans le cadre du Tour du Silence. Une vingtaine de départs étaient prévus mercredi soir à travers la province. L'acteur et humoriste Emmanuel Bilodeau a été choisi comme porte-parole pour l'édition 2017 du Tour du Silence.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer