Le déneigement sera revu à Granby

Un projet pilote sera déployé au retour de... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Un projet pilote sera déployé au retour de la saison froide dans trois secteurs de la ville pour améliorer le déneigement.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Source régulière de critiques, le déneigement sera revu à Granby. Un projet pilote de deux ans sera mis en place au retour de la saison froide dans trois secteurs de la ville.

« On veut vraiment élever le niveau de services. On s'est fait critiquer. Et c'est correct. Mais on doit s'ajuster. La ville grossit. Je pense que c'est de bon augure. On n'attend pas à dernière minute. On se prépare », a fait valoir le maire, Pascal Bonin, au terme de la dernière séance du conseil municipal. 

Le projet consistera essentiellement à modifier les équipements de trois camions 10 roues en 2017 afin de fusionner deux méthodes de déneigement lors d'un même passage, soit l'épandage de sel et d'abrasif et le tassement de la neige, est-il décrit dans le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie.

En 2017, 396 000 $ seront ainsi investis pour modifier certains véhicules et acquérir des pièces d'équipements, comme des grattes à trottoirs en V et des attaches, qui permettront la mise en oeuvre de ce projet. Il a aussi été convenu qu'une enveloppe de 300 000 $ sera prévue au programme triennal d'immobilisations (PTI) 2018 pour la modification de cinq autres camions 10 roues. 

Pour le moment, les trois secteurs où ce projet pilote sera déployé restent à déterminer. Une nette amélioration du déneigement devrait être perceptible, est-il prévu. Le reste de la flotte de camions pourrait donc par la suite être modifié. 

« À terme, ce projet pourrait permettre de réduire la flotte actuelle des camions 10 roues », est-il relevé dans le sommaire décisionnel. 

Efficace

Selon le maire Bonin, il s'agit d'un « virage » qui s'inscrit notamment dans la foulée de l'entrée en fonction, il y a quelques mois, d'un nouveau directeur des travaux publics, François Méthot-Borduas. Ce dernier a déposé un rapport, à la suite de la dernière tempête en mars dernier, et a présenté des recommandations afin d'améliorer­ le service de déneigement. 

« En gros, on introduit deux étapes en une. En plus de faire du grattage, on va faire du salage en même temps, plutôt que d'avoir deux camions (sur la route). Il va y avoir deux fois moins de personnel, mais deux fois plus d'efficacité », calcule Pascal Bonin, qui précise cependant que cela n'entraînera aucune coupure d'employés. 

« C'est un service qui est essentiel aux citoyens et qui est très analysé. Le conseil se donne donc les moyens pour atteindre les objectifs que les citoyens veulent, soit des trottoirs et des rues mieux déneigés », ajoute le maire. 

Celui-ci note que la prochaine tempête est encore loin, mais l'administration municipale souhaite ainsi être prête lorsque la saison froide - et les flocons - sera de retour afin que les Granbyens notent une amélioration dès la première neige.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer