Lourdes peines pour trois jeunes hommes

Une arme à feu volée avait été retrouvée... (archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Une arme à feu volée avait été retrouvée dans un appartement de cet immeuble de la rue Mountain à Granby, que louaient deux des trois accusés.

archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Le dossier du vol d'une soixantaine d'armes à feu perpétré dans des boutiques de chasse et pêche à Roxton Falls, Magog, Sorel et Trois-Rivières a connu son dénouement.

Trois jeunes hommes de Granby ont écopé de peines allant de quatre à huit ans de prison pour ces gestes commis en 2016. Le tribunal a retenu, comme facteur aggravant, que seulement quatre armes ont été retrouvées sur la soixantaine volées. Toutes les autres - des armes de poing et des carabines - ont été vendues sur le marché noir ou leur ont été volées.

« Ces trois jeunes adultes ont mis en péril la communauté de Granby et la sécurité de ses rues en permettant que plusieurs armes de poing circulent », indique la juge Julie Beauchesne dans son jugement rendu le 4 mai.

Une arme à feu « est un objet qui permet d'intimider, de blesser ou de tuer, suivant le bon vouloir de celui qui l'utilise », rappelle la juge. L'une d'elles a d'ailleurs servi à une tentative de meurtre et a été retrouvée à proximité d'une école primaire. Une autre a été saisie lors d'une perquisition dans un logement de la rue Mountain.

« Le potentiel de dangerosité des armes non retrouvées est infini. » 

Profil

Tous les accusés présentaient un profil de jeunes délinquants immatures, accros aux drogues et bénéficiant de peu de revenus et d'éducation. Leur enfance a aussi été marquée par un laisser-aller et la consommation hâtive de drogue. Ils affichent peu de remords pour ce qu'ils ont fait.

L'instigateur Benjamin Desrosiers (20 ans), son colocataire Junior Laflamme (19 ans) ainsi que Jeffrey Chagnon Mercier (20 ans) ont toutefois rapidement reconnu avoir participé aux délits, à divers degrés et pour l'appât du gain.

Pour son dossier criminel déjà bien rempli et son haut degré de responsabilité, M. Desrosiers a écopé de huit ans de prison. Il a participé à tous les vols, ce qui n'est pas le cas de MM. Laflamme et Chagnon Mercier, qui ont respectivement récolté des sentences de quatre et cinq ans de prison. Un an de détention préventive doit être soustrait de chacune des peines.

M. Desrosiers a aussi reconnu s'être introduit par effraction dans des demeures de Granby et Saint-Hyacinthe, et avoir volé trois motocross dans un garage à une autre adresse.

Des camions ont aussi été dérobés pour servir à la commission des crimes. Le plus grand coup du trio avait été porté en août 2016 à Trois-Rivières, alors qu'ils ont mis la main sur 28 armes de poing dans un commerce de chasse et pêche. Un vol a aussi été entrepris à Joliette, mais les suspects ont été surpris par un témoin et se sont sauvés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer